• 09.04.2018

    Déjeuner-causerie Stratégies numériques gagnantes entre la France et le Québec au CORIM


    À l’occasion de son 50e anniversaire, l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) s’est associé au Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM) pour la présentation d’un déjeuner-causerie intitulé « Stratégies numériques gagnantes France-Québec ». De nombreuses personnalités dont la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, la vice-présidente de la Région Grand Est, Elsa Schalk, la consule générale de France à Québec, Laurence Haguenauer, le président du CORIM, Pierre Lemonde ainsi que les deux secrétaires généraux de l’OFQJ, Marianne Beseme (France) et Michel Robitaille (Québec) ont participé à cet événement.

    L’ambition de ce déjeuner-causerie était de présenter un événement intergénérationnel sur les stratégies d’entreprises à l’ère du numérique. La table ronde animée par Matthieu Dugal de Radio-Canada réunissait d’une part, deux dirigeants d’entreprises bien connues créées avant l’ère numérique qui, au fil des ans, ont modifié leur modèle d’affaires grâce aux nouvelles technologies pour demeurer compétitifs : Guy Crevier, vice-président du Conseil et éditeur de La Presse et François Bouffard directeur, Affaires mondiales – Canada de Dassault Systèmes. D’autre part, deux jeunes femmes d’affaires qui ont créé leurs entreprises à partir du numérique, mais dans des secteurs traditionnels : Elizabeth Stefanka, présidente de Stefanka (Québec), une entreprise spécialisée en recommandation personnalisée de vêtements grâce à une cabine interactive 3D et Emmanuelle Gras, présidente et cofondatrice de Dipongo (France) qui elle a créé une entreprise dans le domaine éducatif avec des applications ludo-éducatives.

    Occasion de rencontres internationales pour jeunes entrepreneurs francophones
    Une importante délégation de jeunes entrepreneurs provenant de France, de la Communauté française de Belgique, du Rwanda, du Bénin, de la République démocratique du Congo, du Burkina Fasso, de Madagascar et du Québec ont assisté à l’événement. La majorité d’entre eux faisant partie d’une délégation de plus de 200 jeunes entrepreneurs, constituée par l’Office franco-québécois pour la jeunesse, le Bureau international jeunesse de Bruxelles et l’Organisation internationale de la Francophonie qui faisait un arrêt à Montréal avant de se rendre à la Semaine du numérique à Québec. Quarante d’entre eux font partie de la délégation du Parcours numérique francophone qui vise à accroître la participation de jeunes entrepreneurs francophones à des évènements internationaux numériques ainsi que de renforcer leurs compétences et leurs expertises dans les écosystèmes numériques francophones. Ce Parcours numérique est constitué de quatre évènements majeurs, soit la semaine numérique de Québec, l’AfricaWeb festival d’Abidjan, le Kikk festival de Namur et le Web2Day de Nantes.

    « Nul doute que cet événement est une occasion unique pour ces jeunes entrepreneurs de différentes provenances de développer des liens et de faire rayonner la place qu’occupe la jeunesse dans le domaine du numérique », a souligné Marianne Beseme, secrétaire générale de l’OFQJ en France. « Cet événement met de plus en lumière les retombées des projets de la jeunesse entrepreneuriale québécoise qui ose aller au-delà des frontières, et qui par le fait même, contribue à la croissance économique et au rayonnement international du Québec sur tous les continents » a ajouté le secrétaire général de l’OFQJ au Québec et président-directeur général de LOJIQ, Michel Robitaille.

    Revivez l’événement : http://bit.ly/2qdKUuP