• 03.07.2019

    Deux créatrices de la relève en France pour représenter les métiers d'arts québécois

    Le Conseil des métiers d’art du Québec et le Syndicat Mixte de Brouage, en collaboration avec le Département de la Charente-Maritime, la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) et Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ) ont sélectionné deux créatrices de la relève pour représenter les métiers d’art québécois lors de la 18e édition de l’exposition Les Traversiers des arts. L’événement, qui se tiendra du 1er juillet au 22 septembre 2019, à Brouage (Charente-Maritime, France), sera la première expérience d’exposition à l’étranger pour MariePier St-George, tisserande de Québec, et Roxanne Dupuis, artiste verrier de Montréal. 

    Un tremplin pour les jeunes créateurs

    
Les Traversiers des arts est un projet d’exposition franco-québécois ayant pour objectifs de permettre à deux artisans québécois de vivre une première expérience d’exposition à l’étranger, de s’initier aux démarches reliées à l’exportation et de faciliter les échanges sur les pratiques artistiques. Cette exposition a pour but de mieux faire connaître les artistes et artisans des deux rives de l’Atlantique et de présenter des œuvres uniques, originales et emblématiques de la richesse et du dynamisme de la création contemporaine. Depuis 18 ans, les partenaires de l’exposition ont soutenu et accompagné plus d’une quarantaine d’artisans professionnels. Provenant des quatre coins du Québec et représentant toutes les familles de métiers, tous ont profité de ce tremplin vers l’international pour développer leur carrière. 

    Deux jeunes artistes du Québec qui visent l’international

    MariePier St-George est diplômée en techniques de construction textile de la Maison des métiers d’art de Québec (2014). Le métier à tisser est, pour MariePier, un trésor de poésie enfoui et une invitation à toujours vouloir découvrir davantage la magie qui s’y cache. C’est la recherche formelle de l’objet et la mixité des couleurs qui la poussent à continuer sa recherche dans le monde du textile.  Cet été, c’est au travers de cinq œuvres, dont le Carillon candide, une installation interactive créée en 2016, que le public pourra la découvrir.  

    Roxanne Dupuis est diplômée de l’école-atelier Espace VERRE de Montréal (2011). Son travail incarne la fragilité d’une vie dans un langage romantico-kitsch représentée par la relation entre l’humain, la nature et les animaux. À travers ses œuvres de verre, Roxanne s’amuse à mélanger plusieurs techniques combinées au verre soufflé, pour présenter sa vision loufoque de l’individualisme. La manipulation d’une matière aussi délicate que le verre lui rappelle constamment que la perte peut être inévitable et qu’il faut profiter de l’éphémère qui nous entoure. 

    Photo du haut : Roxanne Dupuis, Didier Trambouze, Direction de la culture de Charente-Maritime MariePier St-George et Selwa Abou-el-aazm, chargée de projet à LOJIQ.