• 14.09.2018

    Gala Bénéfice : pleins feux sur les artistes

    Le Gala-bénéfice de la Fondation LOJIQ se tiendra le 7 octobre prochain et nous promet une soirée simplement riche en émotions, notamment par la présence de plusieurs artistes.

    Les voici :

    Les Royal Pickels, un groupe de musique swing qui déménage


    Si la demande pour la musique Swing n’a fait qu’augmenter lors de ces dernières années avec la renaissance de la culture du jazz traditionnel et la montée en popularité des danses swing en écoles et dans les rues, Les Royal Pickles ont certainement su répondre à l’appel. Omniprésent dans les soirées de danse sociale et les compétitions les plus réputées, ils se démarquent par leur fidélité au Hot Jazz de la première moitié du XXe siècle et par la qualité de leurs arrangements originaux. Par la suite, ils développent un son plus personnel en incluant des compositions et arrangements originaux, tout en restant fidèles à l’esthétique du Swing. Depuis avril 2018, le groupe présente « Jouer dans l’trafic », un spectacle qui vogue entre profondeur et légèreté à travers une poésie imagée. Dans un fil rouge sonore immersif urbain, le groupe allie les chansons à textes aux pièces instrumentales, apportant une approche festive venant commenter et contrecarrer la morosité des métropoles.

    Grâce au soutien de l’OFQJ, Les Royal Pickles ont effectué une tournée en France en 2015 et 2017. Ils se sont également produits à Paris et à Saint-Malo en juin 2018 pour la célébration de la Fête nationale du Québec.

    Jérôme Charlebois, un artiste à la fine plume

    Jérôme Charlebois se consacre dès son jeune âge à la musique avec l'enthousiasme familial que l'on connaît, tout en se gardant un style bien à lui.

    Après son premier album en 2007, Jérôme Charlebois, auteur-compositeur interprète, lançait en 2010 Jérômanimé (« J’aime ses défauts »). Jérôme gagne beaucoup d’expérience en faisant aussi plus de 300 fois la première partie du spectacle « Il était une fois la boîte à chansons » réunissant les piliers Pierre Létourneau, Pierre Calvé, Jean-Guy Moreau et Claude Gauthier.  En avril 2013, il lance son disque Flambant 9 et en septembre 2015 il sort son album et son spectacle Même pour les matantes (Jamais Jamais et Dans ses yeux qui a été #1 deux semaines à Stingray).  Été 2016, il gagne le prix Guy Bel à Pully en Suisse et participe à de nombreux festivals. Jérôme se prépare un nouvel album en 2019 et est actuellement en « plateau double festif » avec son ami Marco Calliari.

    Cirque Éloize, une compagnie de cirque contemporain au rayonnement international époustouflant

    Force motrice du rayonnement culturel québécois depuis 25 ans, Cirque Éloize crée, produit et offre des spectacles touchants empreints de poésie. Considéré comme un chef de file du cirque contemporain, Cirque Éloize conjugue les arts du cirque à la musique, à la danse, à la technologie et au théâtre en comblant les attentes d’un public en quête d’un divertissement riche de sens.

    Ses créations ont été acclamées par plus de 3,5 millions de spectateurs et cumulent plus de 5 500 représentations réparties dans quelques 550 villes à travers le monde. Cirkopolis et Saloon sont les deux spectacles en tournées internationales et Hotel présentement en création, verra le jour en août 2018 avant de partir aussi en tournée internationale. Par ailleurs, Nezha sera présenté tout l’été à la Cité de l’énergie de Shawinigan. Le Cirque Éloize a aussi participé aux festivals les plus prestigieux. En plus de ses spectacles de tournée, plus de 1 600 évènements conçus sur mesure ont été réalisés dans le monde entier.

    L’OFQJ a accompagné le Cirque Éloize dans ses premiers pas en France et continue, encore aujourd’hui, à appuyer ses jeunes artistes. Le Cirque Éloize a été le premier lauréat du prix OFQJ remis à la Bourse RIDEAU en 1996.

    Jérome Bérubé, un conteur de corps et d’esprit

    Natif de la Côte-Nord, Jérome Bérubé est un projecteur d’imaginaire, un conteur lumineux et un menteur créatif. Son cerveau est comparable à une encyclopédie trouée où les connaissances se connectent de façon absurde et inattendue.

    Son premier spectacle solo, L’Imaginite : Contes absurdes et sensés, lui a valu le « Prix à la création artistique » du CALQ pour la région de la Côte-Nord en 2012 ; le prix « Relève artistique » du Conseil de la Culture et des communications de la Côte-Nord en 2011 ; ainsi que la première place au concours « J’te fais une scène » du Centre des arts de Baie-Comeau en 2009. En 2017, il représente le Québec, en conte, à la 8e édition des Jeux de la Francophonie. Il est coprésident du Regroupement du conte au Québec, organisme qu’il administre depuis 2010.

    Jérome habite maintenant le quartier Rosemont de Montréal où il crée entre son territoire forestier originel et son écosystème urbain d’adoption.  

    Gagnant d’un des deux prix 50e OFQJ dans le cadre du Concours épistolaire Lettre à un enfant qui aura 25 ans dans 25 ans, Jérome Bérubé conte la lettre qui lui a permis de remporter ce prix.  Il nous fait partager le témoignage qu’il livre à un enfant au-delà des frontières du temps.  

    Suzanne Taffot, une soprano lyrique à suivre

    Titulaire d’une maîtrise en chant de l’Université de Montréal, Suzanne Taffot est une jeune soprano qui se distingue par son timbre riche et coloré de soprano lyrique et sa touchante interprétation.

    Lauréate de nombreux prix et bourses parmi lesquels : Jeunesse musicales du Canada, Québec-Bavière, bourse lyrique Tchèque et Slovaque, Prix Francis-Poulenc. Elle a remporté le Prix LOJIQ du jeune espoir lyrique québécois en 2017 dans le cadre des Jeunes ambassadeurs lyriques.  Elle a également remporté des lauriers dans plusieurs concours internationaux en France, en Italie, aux États-Unis et en Afrique du Sud.

    Sur scène, elle a interprété plusieurs grands rôles du répertoire lyrique français, italien et allemand et sa carrière est en plein essor. Ses projets sont prometteurs : en 2019, elle tiendra le rôle-titre de Mimi (La Bohème) au Gärtnerplaztheater à Munich, en janvier 2020 on l’entendra dans L’Enfant et les Sortilèges de Ravel à l’Opéra de Limoges en France. Elle fera également sa deuxième apparition comme soliste avec l’Orchestre Philharmonique de Kosice en Slovaquie et participera à une tournée en Chine avec le Théâtre Lyrichoregra20.

    Grâce au soutien de l’OFQJ, Suzanne Taffot a participé en juin 2017 aux demi-finales du Concours international de chant de Marseille. La même année, elle a remporté le prix LOJIQ-Jeune talent lyrique québécois à la XXIVe édition du Gala des Jeunes Ambassadeurs Lyriques organisé par le Théâtre Lyrichorégra 20 qui s’est tenu le 19 novembre 2017.

    Alexandre Racine, un pianiste aux multiples talents

    Formé en musique de concert et bachelier en piano Jazz de l’Université Laval depuis 2006, Alexandre Racine est cofondateur du duo Singing pianos. À titre de claviériste pour le spectacle The man in black tribute to Johnny Cash, il fut de plusieurs tournées en Europe.

    Au fil du temps, Alexandre est devenu une référence dans le milieu de l’Improvisation théâtrale à Québec. Il produit le spectacle Le club d’impro, le Tivy Show en plus d’être le musicien pour la LIQ, la LIM et le punch club.

    Le soir du gala, il accompagnera la soprono Suzanne Taffort et la trompettiste Rachel Therrien.

    Marcie et Ivan Boivin-Flamand, Chansons rassembleuses

    Marcie, Saguenéenne d’origine, porte flambeau de la langue française, a l’occasion de faire de nombreux allers-retours entre les scènes du Québec, de France, de Belgique et de Suisse où elle participe à de nombreuses programmations et festivals.  Soutenue par l’OFQJ à plusieurs reprises, elle a notamment fait partie de la première série des Week-ends de la jeune scène OFQJ à la Maison du Québec à St-Malo en 2011 et participé au projet Mon voisin est francophone dans le cadre de la journée de la Francophonie à Lyon.

    Ivan, chanteur-musicien multi-instrumentiste, est un jeune artiste atikamekw originaire de Manawan. qui a été happé par la musique dès son plus jeune âge. Il a eu l’occasion de se produire dans plusieurs groupes autochtones, notamment MATEN, Matiu, Florent Vollant et Kashtin et il a déjà partagé la scène avec Vincent Vallières, Marc Déry et Zachary Richard. Ivan participe à plusieurs albums en tant que guitariste.

    Deux jeunes artistes de la chanson qui nous offrent une chanson issue du projet Chansons rassembleuses auquel ils ont participé. Initié et organisé par Alan Côté, directeur-fondateur du Festival en chanson de Petite-Vallée, ce projet de création vise à permettre la rencontre entre jeunes auteurs-compositeurs-interprètes autochtones et non-autochtones créant ainsi un échange entre deux cultures autour de la musique. Les textes ont été écrits en innu, en français et en atikamekw.


    Rachel Therrien, une trompettiste sans frontière

    Originaire de Rimouski, diplômée en Jazz de l’Université de Montréal, Rachel Therrien, trompettiste et compositrice québécoise travaillant entre New York et Montréal, possède déjà une carrière enviable. Elle est considérée comme l’une des musiciennes jazz les plus prometteuses de sa génération. Reconnue pour sa signature personnelle et ses influences de jazz traditionnel, d’afro-latin et de rock progressif, Rachel tient une réputation d’artiste de haut calibre, versatile et innovatrice.  Elle parcourt les salles et les festivals autant dans les Amériques que sur le continent européen.

    Rachel Therrien a remporté plusieurs concours et nominations, pour n’en nommer que quelques-uns : Le Grand Prix TD 2015 du Festival International de Jazz de Montréal, le Prix Stingray Rising Star 2016, une nomination au Independent Music Award à New York pour Best Jazz Album Producer en 2018 et le prix 50e OFQJ à la Bourse RIDEAU 2018 pour développer sa carrière en France.

    Dans le cadre de la Bourse RIDEAU 2018, Rachel Therrien a remporté à l’unanimité le prix 50e OFQJ, ce qui lui permettra de présenter très prochainement des concerts en France. Elle a également eu le soutien de LOJIQ, pour participer avec son quintette au Festival international de Polanco au Mexique en décembre 2017. 

    Robert Charlebois, Une icône de la chanson québécoise et francophone