• 09.11.2017

    L’Assemblée nationale adopte le projet de Loi 139 qui ouvre une nouvelle voie prometteuse à la mobilité jeunesse sur l'ensemble du territoire québécois et canadien

    LOJIQ, Les Offices jeunesse internationaux du Québec, se réjouit de l’adoption, à l'unanimité, du projet de Loi 139 qui était présenté par la ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, madame Christine St-Pierre.  

    Son adoption vient concrétiser la fusion de trois des quatre grands Offices jeunesse internationaux du Québec : l'Office Québec Wallonie-Bruxelles pour la jeunesse (OQWBJ), l'Office Québec-Amériques pour la jeunesse (OQAJ) et l'Office Québec-Monde pour la jeunesse (OQMJ). Ce regroupement, dorénavant identifié sous l'unique appellation « Office Québec-Monde pour la jeunesse » procurera un gain important sur le plan de l'efficience administrative et rendra les programmes de LOJIQ encore plus accessibles pour les jeunes. Le quatrième office jeunesse géré par LOJIQ, l'Office franco-québécois pour la jeunesse, qui célébrera ses 50 ans l'an prochain, est maintenu dans sa forme actuelle, permettant ainsi de conserver un lien privilégié avec la France en matière de mobilité jeunesse.

    Un autre volet central de cette loi permet d'élargir le portefeuille des responsabilités de LOJIQ en y incluant des stages et projets de mobilité au Québec ainsi que dans les provinces canadiennes.

    « Au fil des années, LOJIQ a développé une expertise reconnue qui garantit que la mise en œuvre des nouveaux programmes de mobilité jeunesse au Québec et sur l'ensemble du territoire canadien se fera dans les meilleures conditions. Les régions du Québec en bénéficieront grandement car elles accueilleront des jeunes adultes qui pourront découvrir tout le potentiel que celles-ci ont à offrir. L'action du gouvernement du Québec en matière de mobilité jeunesse se bonifie de façon importante et ce sont les jeunes Québécois qui en seront les premiers bénéficiaires », souligne la ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec.

    Le président-directeur général de LOJIQ, Michel Robitaille, a quant à lui indiqué que « Cette loi, adoptée à l'unanimité, illustre le consensus québécois envers les vertus de la mobilité. Le fait qu’il sera complété par une mobilité intra-Québec et inter-provinciale, ce qui était souhaité par les jeunes québécois, nous permettra également de mettre en oeuvre un projet de volontariat en collaboration avec de nombreux acteurs du milieu, dont le réseau des Carrefours jeunesse emploi. »

    Le projet de Loi 139 a été sanctionné par le lieutenant-gouverneur en présence de la ministre St-Pierre et d'une délégation de jeunes de LOJIQ.


    Contact : Marilyne Poliquin | mpoliquin(at)lojiq.org  | 514 228-4753