• 17.01.2014

    OQMJ - Rhodnie Désir présente la pièce chorégraphique BOW’T au Festival international de danse de Ouagadougou au Burkina Faso

    Rendez-vous d'envergure internationale dans l'un des plus important berceau du rythme et de la danse, la 2e édition du Festival international de danse de Ouagadougou se tiendra du 18 au 25 janvier 2014.  Invitée à se joindre à la programmation du Festival ouverte à plus d'une dizaine de nationalités, Rhodnie Désir se rendra au Burkina Faso avec le soutien de LOJIQ. Elle y présentera BOW’T, une oeuvre en “ hommage à ceux qui ont quitté leur terre, sans jamais la quitter; qui rêvent encore d’y revenir et qui baissent l’ancre au coeur de leurs valeurs profondes”. Elle compte bien aussi profiter de son passage à ce festival pour faire du réseautage auprès de la trentaine de compagnies de danse qui y seront présentes. Elle sera accompagnée de Daniel Bellegarde un percussionniste de renom sur la scène de la percussion au Québec.

    Rhodnie Désir  

    Diplômée d’études en danse classique à l’école secondaire Pierre-Laporte, elle suit divers stages au Canada et aux États-Unis, en plus de côtoyer des maîtres et pionniers internationaux comme Zab Maboungou, Brydon Page, Lena Blou, Seydou Boro et Odette Lalonde qui la forment et la mènent vers la danse africaine contemporaine. Aujourd’hui, Rhodnie nourrit son répertoire professionnel en créant et en interprétant Ví (2009), É’TA (2011), Ví[REC] (2012) et en 2013, BOW’T ainsi qu' AYEwa. Cette avant- dernière œuvre, créée en résidence au Gesù, fut un tremplin de carrière en lui ouvrant différentes possibilités de diffusion de l’œuvre et d’actions liées à son travail de chorégraphe. Rhodnie Désir siège également à titre d'administratrice au sein du Regroupement québécois de la danse depuis 2012, en plus d'être l'entrepreneure derrière la ressource d'actions artistiques en milieu jeunesse : DÊZAM (www.desirdezam.com).

    BOW'T  

    Pour Rhodnie, l'étymologie du mot BOW'T (bateau) s'inspire du mot “bow” qui signifie en anglais s'incliner, mais qui désigne également la proue d'un navire.

    Rhodnie Désir propose de vivre et de revivre les parcours inhérents au souffle infini qui provient des ancêtres. Avec force et comme un cri de liberté, elle marche sa vie et porte le poids de ceux qui ont quitté leur terre de manière volontaire et involontaire. Chants, poésie, rythme et danse africaine contemporaine marqueront le tremblement de ces voyages pas comme les autres; tout en conservant l'espace de lumière qui permet, malgré tout, de s'accrocher à la vie. Un miroir entre l'humain qui fut enchainé et déporté contre son gré et celui qui a choisi de plier bagages; mais qui garde toujours dans son espace secret l'ancrage d'une terre du passé.


    Photo du haut : @David Fabrega
    Photo du bas : ©Guillaume Briand/Avec Daniel Bellegarde et Rhodnie Désir




    Rhodnie Désir
    Festival international de danse de Ouagadougou