• 29.04.2010

    Trois poètes québécois au Festival international de la poésie de Colima

    Festival international de la poésie de ColimaDans le cadre de l’entente de collaboration culturelle signée entre l’OQAJ et le ministère de la Culture de l’État de Colima au Mexique, trois jeunes poètes québécois ont participé au Festival international de la poésie de Colima qui a lieu à l’intérieur des activités du Mois de la lecture et du livre de Colima, au Mexique, en avril 2010.

    Pour Valérie Forgues, de Québec, Marie-Claude De Souza, de la Montérégie et Fancisco José Callado, de Montréal, il s’agissait d’une occasion hors pair pour partager leur travail et révéler la production littéraire du Québec aux autres poètes participants et au public assistant aux activités du Festival. En plus d’être une expérience hautement professionnelle pour les poètes sélectionnés, cette activité contribue à renforcer les liens d’amitié établis entre le Québec et l’État de Colima.

    Fancisco José Callado

    Frans Ben Callado détient une solide formation musicale en piano. Il a étudié dans les conservatoires et universités de Madrid, Londres et Montréal. Depuis 1999, il accompagne divers professionnels de la danse lors de leurs cours. Il s’est aussi fait remarquer en tant qu’improvisateur et organisateur dans de multiples événements multidisciplinaires. Comme compositeur, il est l’auteur d’opéras basés sur ses propres textes. Il a publié son premier livre, Visages après l’averse (Ed. Poètes de Brousse), au printemps 2007, ce qui lui a permis de multiplier ses apparitions lors d’événements locaux tels le Festival Nuit d’Amériques ou Résister ou disparaître et le Marché de la Poésie. L’artiste vient tout juste de publier son second livre, Faire confiance à un animal.

    Marie-Claude De Souza

    Par sa poésie et sa façon de lui donner vie, Marie-Claude De Souza forge le monde à la mesure de ses utopies. Dans Mi alegre cabeza de piñata, titre de son recueil le plus récent, on constate son désir d’exploiter l’art de la poésie à son maximum. Elle s’est mérité le prix participation citoyenne Je prends ma place, octroyé par le Secrétariat de la jeunesse de Québec, pour les échanges poétiques internationaux et intergénérationnels qu’elle a coordonnés (15 pays dans les 5 continents) en s’efforçant d’implanter la poésie autour de l’esthétique relationnelle composant son quotidien. Une plume au vent… une plume qui fait face aux grands et petits malheurs avec couleur, vitalité et ingéniosité.

    Valérie Forgues

    Depuis 2007, Valérie Forgues participe activement à la vie littéraire du Québec. Finaliste aux Prix littéraires Radio-Canada 2009 dans la catégorie poésie, auteure de trois livres (L’Autre saison, 2007; La Chute, 2008 et Poèmes du lendemain 18, 2009), elle publie poèmes et nouvelles dans différentes revues, en plus de donner vie à ses textes lors de diverses manifestations artistiques. À l’automne 2009, elle représentait le Québec au VIe Jeux de la Francophonie, à Beyrouth, où elle a reçu une mention spéciale du jury et le prix de la CONFEMEN pour sa nouvelle Les Herbes blondes. Cette même année, elle remporte la mention au Prix Piché de Poésie de l’UQTR au Festival International de Poésie de Trois-Rivières pour sa suite poétique Ce qui se pose. Invitée par le centre d’art Camac, elle réalisera à l’été 2010 une résidence de création littéraire à Marnay-sur-Seine, en France.

    La programmation officielle de l’édition 2010 du Festival international de la poésie de Colima comptait plusieurs poètes prestigieux venus de l’étranger (Chili, Argentine, Cuba) et du Mexique. La plupart des activités ont eu lieu dans les restaurants, les bars, les écoles, les jardins et les marchés de quatre municipalités de l’État, soit la Ville de Colima, de Manzanillo, de Comala et de Tecomán.

    • Ministère de la Culture de l’État de Colima au Mexique
    culturacolima.gob.mx