• 01.12.2015

    OQMJ - Retour aux sources présenté en première mondiale au Festival international du film du Cambodge

    LOJIQ soutient la participation des deux coréalisateurs et producteurs, Jean-Sébastien Francoeur et Andrew-Marchang-Boddy ainsi que Yavana Chhe-Kieth, artiste muraliste et personnage principal du documentaire Retour aux sources qui sera présenté en première mondiale au Festival international du film du Cambodge qui se tiendra du 4 au 10 décembre 2015.

    Retour aux sources a été filmé en 2012 au Cambodge grâce au soutien de LOJIQ et à l’accueil de la Commission du Film du Cambodge. Après trois ans de post production, leur long métrage documentaire est prêt à être présenté. Cette participation au festival leur permettra de prendre contact avec un diffuseur cambodgien.  Des projections itinérantes du film sont prévues et ils donneront des ateliers de cinéma et d’art autour du pays. Au même moment, Yavana Chhem-Kieth alias FONKi, présentera une exposition solo dans une galerie d’art à Phnom Penh.

    Jean-Sébastien Francoeur est né et a grandi à Montréal. Il a gradué à l’école de cinéma Mel Hoppenheim de l’Université Concordia en film production où il a gagné deux années de suite le prix du meilleur directeur photo. De plus, il possède une solide formation de photographe. Aujourd’hui, coréalisateur  et producteur du documentaire Retour aux sources, il travaille en tant que réalisateur et directeur photo. Il est présentement en postproduction pour deux courts métrages.
     
    Andrew Marchand-Boddy est né en Colombie-Britannique. Passionné de cinéma, il a également gradué de l’école de cinéma Mel Hoppenheim de l’Université Concordia en film production. Andrew est le 2e coréalisateur et producteur du documentaire Retour aux sources. Il est présentement en production pour un autre long-métrage documentaire intitulé Vacation from jail.

    Yavana Chhem-Kieth alias FONKi est un artiste montréalais, né de parents khmers réfugiés du génocide cambodgien des années 70. Il a gradué de l’école de cinéma Mel Hoppenheim de l’Université Concordia en film d’animation. Il découvre à l’âge de 15 ans le graffiti et peu à peu, il s'impose comme l’une des importantes figures de la nouvelle génération d’artistes de rue montréalais. Aujourd’hui, FONKi vit de son art mural et d’expositions d’art. Il est aussi le personnage principal du documentaire Retour aux sources.

    Retour aux sources (synopsis)

    Le Cambodge d’aujourd’hui, pays ravagé par la guerre et réduit au néant à cause du régime barbare des Khmers Rouges, a perdu tous ses repères artistiques et culturels. Plus de 30 ans après le génocide, la culture hip-hop, introduite par les jeunes de la diaspora khmère, redonne un nouveau souffle à une culture ancestrale brisée. Ces jeunes veulent inspirer la génération post-génocide (du Cambodge et de la diaspora) pour qu’elle prenne son avenir en charge. Ils se réapproprient l’héritage artistique et culturel millénaire du pays, l’enrichissent de techniques et d’influences contemporaines : ils veulent guérir le Cambodge.

    Retour aux sources marche sur les traces de FONKI. Le jeune artiste retourne au Cambodge pour transmettre sa passion de l’art de rue aux jeunes cambodgiens. Là-bas, il a peint sa plus grande murale réalisée à ce jour, qui est un émouvant hommage à la mémoire des membres de sa famille disparus durant le génocide.





    Ce projet a été réalisé dans le cadre du programme Développement professionnel de LOJIQ, par le biais de l’Office Québec-Monde pour la jeunesse (OQMJ).


    Site Web du film