• 15.03.2017

    1:54, premier long métrage du réalisateur Yan England en avant-première en France avec LOJIQ

    Le réalisateur Yan England s’est rendu en France du 6 au 22 mars avec le soutien de LOJIQ pour participer aux avant-premières de son premier long métrage 1:54.  Les entrevues de presse et les avant-premières à Paris et en région ont été organisées par le distributeur du film en collaboration avec la Délégation générale du Québec à Paris. Le film sortira en salle dans toute la France le 15 mars.   

    1:54 est un drame social traçant un portrait plus que sombre de l’intimidation en milieu scolaire. Le film relate l’histoire de deux camarades de classe aux prises avec de graves disputes en raison de l’homosexualité naissante de l’un d’entre eux. Un sujet basé sur une réalité tristement actuelle qui permet à Yan England d’alerter son (jeune) public cible sur les dérives que peuvent parfois prendre de tels agissements. Le film transporte en outre la rivalité des deux gars sur la piste de course, en faisant d’une compétition de 800 mètres le point culminant de leur opposition.


    Yan England

    Originaire de Mont-Saint-Hilaire au Québec, Yan England fait ses débuts à la télévision dans la série jeunesse Watatatow où il tient le rôle d'Einstein durant 9 ans. Parallèlement, il coanime l’émission Les débrouillards avec Gregory Charle et Marie-Soleil Tougas puis décroche des rôles dans des séries québécoises, canadiennes et américaines : Ramdam, 15/A, Ent'Cadieux, Headquarters: Warsaw, Buffy contre les vampires, Providence, Minuit, le soir, Yamaska, Trauma, etc. Avant de se joindre à l’équipe de l’émission Ayoye! présentée à Radio-Canada, Yan England a suivi un perfectionnement durant cinq ans à Los Angeles, aux États-Unis. Il incarne également un personnage dans la série Une grenade avec ça? et a animé le magazine télévisé Fan Club, toutes les deux sur VRAK.TV. En août 2010, il a coanimé l'édition 2010 du KARV, l'anti.gala de VRAK.TV en compagnie de Chéli Sauvé-Castonguay. Le 22 avril 2012, il remporte le trophée dans la catégorie émission de jeunesse au Gala Artis. Au cours de l'année 2011, il tourne le court métrage Henry avec son propre argent afin de financer le film. Toute l'équipe de tournage, incluant les acteurs, a accepté de travailler bénévolement. Le 10 janvier 2013, il obtient une nomination aux Oscar dans la catégorie meilleure court métrage de fiction pour son court métrage. En 2016, il écrit et réalise son premier long métrage 1:54 mettant en vedette Antoine Olivier Pilon, Sophie Nélisse, Lou-Pascal Tremblay, Patrice Godin, Robert Naylor, Anthony Therrien, Guillaume Gauthier, Irdens Exantus, Karl-Antoine Suprice.

    Ce projet est réalisé dans le cadre du programme Développement professionnel de LOJIQ, par le biais de l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ).