• 04.07.2008

    Accès bonifié aux stages à l’international : l'OFQJ participe à l'effort gouvernemental en faveur de l'employabilité des jeunes éloignés du marché du travail

     

    En présence du premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, et du premier ministre de la République française, monsieur François Fillon, les secrétaires généraux de l’OFQJ, messieurs Alfred Pilon de la section Québec, et Frédéric Lefret de la section France, ont signé un engagement relatif à l’employabilité des jeunes adultes québécois et français. L’activité a eu lieu dans le cadre de la 15e Rencontre alternée des premiers ministres québécois et français, au parc universitaire Armand-Frappier de l’Institut national de la recherche scientifique, à Laval. Vous trouverez ci-bas le texte de cet engagement :

    Engagement de l’Office franco-québécois pour la jeunesse relatif à l’employabilité

    L’emploi est une priorité et c’est pourquoi l’Office franco-québécois pour la jeunesse place l’employabilité des jeunes adultes au cœur de ses missions stratégiques en aidant les jeunes adultes québécois et français à parfaire leur formation académique, à acquérir des compétences par une expérience pratique de travail, à développer des valeurs entrepreneuriales et à créer leur propre entreprise.

    L’internationalisation des marchés économiques et du marché de l’emploi en particulier commande l’accompagnement d’actions communes au-delà de nos territoires qui offrent un pont naturel entre les Amériques et l’Europe.

    Dans ce contexte, l’OFQJ, représenté par ses deux Secrétaires généraux, entend accroître les opportunités de stages à l’international pour les jeunes éloignés du marché du travail. Pour l’OFQJ, les mesures pour accéder à une expérience de stage à l’international doivent offrir plus d’outils de développement personnel et professionnel aux jeunes adultes issus de milieux moins favorisés.

    À ce titre, les Secrétaires généraux de l’OFQJ s’engagent à mettre en œuvre un dispositif permettant à ces jeunes éloignés du marché du travail de bénéficier d’un accès élargi à une expérience internationale qui leur permettra d’acquérir de nouvelles compétences et aptitudes qui leur ouvriront un accès facilité au marché de l’emploi.

    Au Québec et en France, les Secrétaires généraux de l’OFQJ verront à la mise en place de mesures visant à améliorer l’accompagnement des jeunes demandeurs d’emploi dans leur démarche et à accroître d’au moins par trois le nombre de bénéficiaires du programme « Formation et emploi » à destination des demandeurs d’emploi. De même, chacune des sections de l’OFQJ mettra en place une banque bonifiée de lieux de stages afin d’augmenter le nombre de lieux d’accueil pour les jeunes en provenance de l’autre territoire.

    Au Québec, l’OFQJ s’appuie sur le développement d’un volet international au « Pacte pour l’emploi » qui implique l’établissement et la bonification de mesures créant des chantiers d’insertion, des stages collectifs et individuels en milieu de travail, du perfectionnement professionnel et de la formation continue ainsi que des projets de persévérance scolaire. Ces mesures font l’objet d’une demande de partenariat renforcée avec le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale, plus spécifiquement avec Emploi-Québec, et sont explicitées dans un avis préparé à l’intention des autorités gouvernementales par Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ).

    En France, l’OFQJ entend favoriser l’accès à une expérience internationale qualifiante et à la réinsertion en emploi des jeunes éloignés du marché en partenariat avec le ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi et « Manpower Égalité des chances ». Ainsi, l’OFQJ participera pleinement à l’effort gouvernemental en faveur de l’emploi des jeunes de tous les territoires, notamment ceux les plus concernés.

    À propos de l’OFQJ

    Créé en 1968 par les gouvernements de la République française et du Québec, l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) poursuit sa mission initiale : contribuer au rapprochement des jeunesses française et québécoise. Les programmes se concentrent aujourd’hui sur le développement et le perfectionnement professionnels, dans les secteurs économique, culturel et social, tout en favorisant les découvertes interculturelles et le maillage des réseaux. Quelque 120 000 Québécois et Français ont bénéficié du soutien de l’OFQJ dans la réalisation d’une expérience internationale depuis 40 ans, soit près de 4 000 jeunes adultes de 18 à 35 ans par année.