• 10.12.2018

    Clôture du 50e anniversaire de l’Office franco-québécois pour la jeunesse : mobilisation pour la francophonie par l’entrepreneuriat et le volontariat

    La 64e session du Conseil d’administration de l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ), qui marque la clôture des festivités de son 50e anniversaire, s’est tenue le 10 décembre, à Paris, au ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Coprésidé pour la première fois par la ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, Nadine Girault, et le Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Gabriel Attal, ce conseil d’administration a confirmé le soutien apporté par les deux gouvernements aux programmes de mobilité de l’OFQJ, qui ont fait depuis 50 ans toute la preuve de leur utilité au service de la jeunesse. Les ministres ont tracé les deux axes majeurs de l’année 2019 : de nouvelles initiatives en matière d’entrepreneuriat jeunesse et le développement du volontariat pour la langue française.

    Ainsi, le Secrétaire d’État Gabriel Attal a conforté le mandat de l’OFQJ pour le volontariat en faveur de la langue française et de la francophonie, dans le cadre du plan lancé par le Président de la République.

    Il a également annoncé que la France serait le pays hôte, en 2019, en région Grand-Est, de la 3e Grande rencontre des jeunes entrepreneurs du monde francophone. Ce grand rassemblement, créé par le Québec en 2017, a vu sa deuxième édition se tenir en Wallonie-Bruxelles à l’automne 2018. Près de 200 jeunes entrepreneurs originaires des pays membres de la Francophonie sont attendus pour établir de nouveaux partenariats, favoriser l’expansion internationale de jeunes entreprises et développer le Réseau international francophone des entrepreneurs (RIFE), créé à la suite de la première rencontre de Montréal.

    Afin d’illustrer le caractère particulier de la relation franco-québécoise, la ministre Nadine Girault a, de son côté, annoncé qu’une importante mission économique québécoise, constituée d’une soixantaine de jeunes entrepreneurs, allait participer à cette 3e Grande rencontre favorisant la francophonie économique.

    S’ajouteront au programme de cette mission d’une dizaine de jours des formations sur l’écosystème entrepreneurial français ainsi que des visites sectorielles afin de développer de nouveaux partenariats franco-québécois.

    La Ministre Girault s’était préalablement entretenue avec le Ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Jean-Michel Blanquer, et avec le Secrétaire d’État Gabriel Attal. Ils ont déterminé des pistes communes de travail relativement à la scolarisation dès le plus jeune âge, à la persévérance scolaire, à l’emploi et à l’engagement des jeunes, ainsi qu’à la francophonie.

    « Depuis 50 ans, la relation franco-québécoise est constamment renouvelée par l’apport de la jeunesse. Cette 3e Grande rencontre à laquelle sont conviés les jeunes entrepreneurs de l’espace francophone sera une occasion d’exception d’offrir aux participants ce dont ils ont besoin pour solidifier les bases de leur entreprise ou encore nourrir leur volonté de la faire grandir. Le Québec saura mieux faire face à ses défis et mieux répondre à ses priorités d’action sur la scène internationale en prenant appui sur une jeunesse engagée ».

    Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

    « L’ouverture sur le monde est un vecteur essentiel de la construction d’une jeunesse éclairée et mobilisée. Nous fêtons, cette année, un anniversaire, celui de l’engagement du Québec et la France pour les jeunesses. Cet engagement s’est traduit très concrètement par la création d’un lieu dédié à l’accompagnement des jeunes pour se rencontrer, se déplacer et se projeter de part et d’autre de l’Atlantique. Depuis la création de l’OFQJ en 1968, 150 000 jeunes ont eu l’opportunité de vivre une expérience de mobilité. Et parce que je crois profondément qu’une société engagée est une société qui dialogue, nous souhaitons encore renforcer ces mobilités, en portant une attention particulière aux jeunes qui pensent ne pas être concernés ». 

    Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse

    50 ans de rêves et d’audace pour l’OFQJ

    L’OFQJ, qui célèbre cette année son 50e anniversaire, a généré depuis 1968 des milliers d’actions, soutenu la mobilité de quelque 150 000 jeunes québécois et français et établi des partenariats pérennes et structurants pour la relation bilatérale. Pour souligner ce 50e, une programmation exceptionnelle composée d’une cinquantaine de grands projets culturels, économiques et citoyens ainsi que de moments festifs s’est échelonnée sur toute l’année. Plus d’information sur 50ans.ofqj.org.