• 29.11.2017

    Deux artistes québécois à la deuxième Rencontre nationale de jeunes créatifs au Mexique

    LOJIQ, en collaboration avec l'Institut mexicain de la jeunesse (IMJUVE), a soutenu la participation de deux jeunes artistes entrepreneurs spécialisés dans l'artisanat local et le design traditionnel pour un séjour de perfectionnement dans le cadre de l'initiative « Liens pour l'inclusion » durant la 2e Rencontre nationale de jeunes créatifs qui s’est tenue dans les villes de Mexico, Puebla et Oaxaca, au Mexique, du 21 au 30 novembre 2017.

    Diana Silva, est artisane ébéniste diplômée de l’École d’ébénisterie d’art de Montréal et aussi de la Escuela de Artes y Oficios Santo Domingo à Bogotá en Colombie. Actuellement, elle est associée à un collectif d’ébénistes qui créent ensemble ou individuellement, du mobilier et des objets en bois. Michael Jachner est bachelier du programme de Design graphique de l’UQAM. En 2013, il rencontre la peintre Ileana Hernández et forme le collectif artistique A MANO. Ensemble ils perpétuent le métier du lettreur traditionnel. « Nous faisons du design graphique, du lettrage à la main (rotulación a mano), des murales, de la sérigraphie et de l’illustration, et créons un mélange unique issu de diverses formes d'art populaire latino-américain (gráfica popular) et d'une fusion multiculturelle. »

    Liens pour l'inclusion - 2e Rencontre nationale de jeunes créatifs

    La Rencontre nationale de jeunes créatifs est une initiative qui offre un programme de formation à de jeunes artisans et designers grâce à des conférences, des ateliers, des visites terrain et une méthodologie de développement pour le lancement et la réussite en affaires dans les domaines de l'artisanat et du design traditionnel.

    Il s'agit d'une occasion unique d'incuber des idées, de valoriser les métiers traditionnels, de préserver l'héritage de l'art populaire et de favoriser le dialogue et l'interaction entre les jeunes artisans et les designers afin de concevoir des projets collaboratifs et innovants. En effet, le travail artisanal joue un rôle important dans la promotion et la sauvegarde de la diversité culturelle. Au cours des dernières années, les gouvernements et les organisations internationales telles que l'UNESCO ont réévalué la contribution de la culture au développement durable et l'importance de l'inclure comme un élément fondamental des politiques de développement.

    Ce projet est réalisé dans le cadre du programme Entrepreneuriat de LOJIQ, par le biais de l’Office Québec-Amériques pour la jeunesse (OQAJ).

    Photo @IMJUVE : M. José Manuel Romero Coello, directeur général de l’IMJUVE, Diana Silva et Michael Jachner et M. Horacio Tonatiuh Chavira Cruz, directeur des services de santé, d'équité et de jeunesse de l’IMJUVE.