• 18.07.2019

    Les week-ends de la jeune scène québécoise OFQJ 2019 à la Maison du Québec à Saint-Malo en France

    Présentés par l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ), section du Québec, en partenariat avec la Délégation générale du Québec à Paris, les week-ends se déroulent du 19 juillet au 18 août 2019 et sont consacrés à la relève de la jeune scène québécoise. Pour les passants, il s’agit de moments privilégiés pour découvrir en musique, en théâtre, en danse et en cinéma les artistes de demain. Nombreux sont ceux qui sont passés par Saint-Malo au début de leur carrière, Pierre Lapointe, Marie-Jo Thériault, Fred Pellerin, Klô Pelgag et bien d’autres !

    Programmation

    Helmut

    19, 20 et 21 juillet — 16 h 30 et 18 h 30

    HELMUT est une performance in situ qui se déploie en sept vignettes inspirées des clichés du célèbre photographe de mode Helmut Newton. À la manière d’un défilé de mode, 5 femmes traversent et sculptent l’espace extérieur. Sous leurs artifices, chacune révèlera tour à tour sa singularité. De façon loufoque, satirique et dissonante, elles portent à son paroxysme certains enjeux de l’industrie de la mode, dont la valorisation de l’apparence et l’inconfort d’une parure aseptisée et incommodante. HELMUT expose la force, la beauté et les complexités de la femme en offrant une vision humanisée de ces mannequins cristallisées par la photo.

    Lien vidéo : https://vimeo.com/245621241

    Jérôme Bérubé

    19, 20 et 21 juillet — 21 h  

    Jérôme Bérubé est un projecteur d'imaginaire, un conteur lumineux et un menteur créatif.  Son cerveau est comparable à une encyclopédie trouée où les connaissances se connectent de façon absurde et inattendue. Son premier spectacle solo, L’Imaginite : Contes absurdes et sensés, lui a valu le « Prix à la création artistique » du CALQ pour la région de la Côte-Nord en 2012. Il est actuellement coprésident du Regroupement du conte au Québec.

    Lien vidéo : https://www.lafabriqueculturelle.tv/capsules/29/projet-140-jerome-berube-conteur-de-corps-et-d-esprit

    Allyson Pétrin

    26, 27 et 28 juillet — 21 h

    Ayant accumulé de l’expérience en tant qu’interprète notamment auprès de Johanne Blouin, Allyson Pétrin propose aujourd’hui son propre répertoire, dont la musique se promène entre la pop sensible et le folk, entre la tête et le cœur. Diplômée de l’École nationale de la chanson de Granby en 2017, Allyson façonne des chansons avec toute l’honnêteté du monde et forge son univers musical depuis quelques années déjà. Lauréate du concours Prix Étoiles Stingray Music (catégorie country/pop/rock) lors du Festival Western de St-Tite (2018), finaliste du Festival de la chanson de Saint-Ambroise (2018) et demi-finaliste du concours Ma Première Place des Arts (2018) en plus d’avoir fait les premières parties de Daniel Boucher, Philippe Brach et des Cowboys Fringuants, elle incarne une force tranquille qui saura vous désarmer par son authenticité.  Sorti en septembre 2018, son premier opus co-réalisé avec Antoine Gratton met de l’avant un arrangement rock et énergique qui se marie parfaitement au folk et à la pop sensibles d’Allyson.

    Lien audio : https://allysonpetrin.bandcamp.com

     

    Découvrez les lauréats de Ma première Place des Arts 2019

    2, 3 et 4 août — 21 h

    Mélodie Spear

    Originaire de Saint-Foy, Mélodie Spear a remporté les concours Secondaire en Spectacle, en 2015, puis été finaliste à Cegep en Spectacle, en 2016, pour ensuite se hisser parmi les semi-finalistes au Festival international de la chanson de Granby, en 2017. À seulement 21 ans, elle figure parmi les autrices-compositrices-interprètes les plus prometteuses de la francophonie.

    Page Facebook : www.facebook.com/MelodieSpear/

    Oscar (Josiane Rouette)

    Oscar est né de la brume en 2016. Il était temps pour Josiane Rouette de mettre les montres molles à jour et de plonger dans l’abîme afin de vaincre son propre Kraken. Étant trompettiste et interprète depuis plusieurs années pour divers artistes québécois (Lily KO, Radio Radio, Marc Dupré, Joseph Edgar, Normand Brathwaite, Pépé et sa guitare, Pawa Up First) et, après avoir accumulé plusieurs compositions originales au fil des ans, le désir de s’adresser personnellement et directement au public est devenu de plus en plus grand.  En 2017, grâce au Conseil de la Culture de la ville de Saint-Hyacinthe et de l’autrice-compositrice-interprète Gabrielle Proulx, Josiane Rouette put enfin peaufiner et enregistrer 5 de ses chansons. Sous la réalisation de Yanik Garon, les arrangements de cordes, piano, trompette et mélodies mélancoliques plongent l’auditeur dans l’abysse d’Oscar. C’est à cette profondeur que le sens de sa musique se cristallise autour de ses textes empreints de vérité et teintés d’autodérision.

    Site web : http://oscarmusic.net/

    À la rencontre des cultures et langues autochtones

    9, 10 et 11 août — 21 h

    Présentation de courts-métrages sur la culture autochtone commentés par la jeune cinéaste autochtone Vicki Aylestock et Myriam Landry, membre de l’équipe administrative du Wapikoni Mobile.

     

    Vicki Aylestock

    Née en Colombie-Britannique le 29 septembre 1990, Vicki Aylestock est une Innue de Pessamit. Elle habite à Mashteuiatsh depuis 2013. Dans son premier court métrage réalisé avec le Wapikoni, Vicki présente ses 2 principales sources d’inspiration : sa fille, Maëva, et sa mère, Carole, qui ont été très importantes pour elle au moment de son retour aux études. Elles l’ont encouragée à ne jamais abandonner et à poursuivre un meilleur futur.

    Lien vidéo : http://www.wapikoni.ca/films/nikanite-continue-davancer

    Nitsé Mathelier

    Nitsé Mathelier est née à Port-au-Prince en Haïti. Elle y a résidé jusqu’en 2009 et s’est installée à Montréal. Ses liens avec son pays d’origine se sont maintenus à travers ses voyages, son travail dans le documentaire et surtout grâce un engagement pour son pays natal. Elle occupe le poste de Chargée de projets web et des médias sociaux au Wapikoni mobile

    Wapikoni

    Cofondé en 2003 par Manon Barbeau, le Conseil de la Nation Atikamekw et le Conseil des jeunes des Premières Nations du Québec et du Labrador, avec le soutien de l’Assemblée des Premières Nations et la collaboration de l’Office national du film du Canada, le lancement du Wapikoni mobile a eu lieu en 2004 dans le cadre du festival Présence autochtone à Montréal.

    Du théâtre pour la famille avec La marche du crabe

    16, 17 et 18 août — 16 h 30 et 18 h 30

    Mue par la nécessité d’une réelle rencontre artistique avec les tout-petits, La marche du crabe propose des créations multidisciplinaires ancrées dans l’expérience kinesthésique du spectateur. En combinant leurs expertises en danse, théâtre et cirque, Sandy Bessette et Simon Fournier traitent de manière sensible et intelligible, les différentes réalités auxquelles l’enfant est exposé au cours de son développement humain et social.

    Amarelinha est un spectacle de ruelle qui se joue autour d’une marelle, de la TERRE jusqu’au CIEL. Quatre enfants du quartier y accueillent une nouvelle arrivée, l’invitant à partager leurs jeux et leurs enjeux, leurs grandes questions, leurs passions et leurs drames. C’est une fenêtre sur un quotidien qui nous ressemble, où l’ordinaire et l’imaginaire tissent les liens inséparables des amitiés d’enfance.

    Site web : https://lamarcheducrabe.com/spectacles/amarelinha/


    Maison du Québec à Saint-Malo
    Place du Québec
    02 99 56 34 32 • mqsm(at)mri.gouv.qc.ca
    Ouverte tous les jours, sauf le mardi
    Du 1er mai au 31 août • De 10 h 30 à 13 h et de 14 h 30 à 18 h 30
    Tarif - ENTRÉE LIBRE

    Ce projet des week-ends de la jeune scène québécoise est réalisé dans le cadre du programme Développement de carrière, volet Action culturelle et artistique de LOJIQ, par le biais de l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ).