• 18.05.2017

    LOJIQ soutient huit étudiants québécois à l’École d’été internationale de Paris 2017

    L’École d’été internationale de Paris 2017 qui se tiendra du 22 au 26 mai 2017 est la seconde école d’été numérique organisée par le Groupe de recherche en histoire des sociabilités de l’UQAM et l’Université de Paris 1 – Panthéon-Sorbonne. Elle s’inscrit dans le cadre d’un partenariat émergent qui a pour objectif de favoriser l’échange des pratiques du numérique entre le Québec et la France, leur apprentissage par les étudiants du cycle supérieur – maîtrise et doctorat. Il s'agit de la seconde édition d’une école qui veut s’inscrire dans la durée, elle est la première organisée en France, après celle de Montréal, tenue à l’UQAM en mai 2016 et elle aura comme thème principal « Les bases de données en histoire ».

    Cette formation d'une semaine a été offerte à huit étudiants québécois et une douzaine d'étudiants français de maîtrise et de doctorats inscrits non seulement dans les universités organisatrices, mais dans d’autres universités de France et du Québec.

    Les intérêts de cette école sont multiples. D’abord, il s’agit d’assurer la formation des étudiants et des collègues à une méthode informatique de recherche en histoire qui a fait ses preuves depuis les années 1960, mais qui a aussi connu de nombreux bouleversements avec le développement de l’informatique personnelle et des logiciels de gestion de base de données (SGBD). Cette école est également l’occasion de créer des liens internationaux entre les formateurs de France et du Canada, mais aussi entre les étudiants, entre eux et avec les formateurs étrangers. Elle est, à ce titre, l’occasion d’échanges riches et stimulants non seulement sur les méthodes, les pratiques et les compétences, mais sur le contenu même de la recherche. Elle favorise donc l’émergence de réseaux de recherche et de chercheurs qui ont encore du mal à se cristalliser autour d’initiatives structurantes dans ce domaine particulier. Enfin et au-delà des aspects professionnels, c’est aussi l’occasion pour les étudiants de découvrir une culture différente et d’autres façons de faire de l’histoire, d’enseigner et d’apprendre.

    L’édition 2017 de l’école d’été numérique est entièrement financée par le GRHS et le PIREH, avec le soutien de LOJIQ - Les Offices jeunesse internationaux du Québec  et de l’Ambassade du Canada à Paris. Les billets d’avion et l’hébergement des participants québécois sont donc pris en charge par le GRHS, tandis que la formation tenue à la Sorbonne est assurée par le PIREH.

    Ce projet est réalisé dans le cadre du programme Études, stages et projets étudiants de LOJIQ, par le biais de l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ).

    Source : Groupe de recherche en histoire des sociabilités

    Programme
    http://www.grhs.uqam.ca/?portfolio=ecole-dete-internationale-du-grhs-les-bases-de-donnees-en-histoire