• 31.03.2008

    Montez à bord de l’Aquidaban!

    L’AquidabanUn jeune réalisateur, Fernando Lopez Escriva, accompagné de Tamara Corriveau, assistante réalisatrice, travaillent actuellement à la réalisation d’un documentaire long métrage sur les autochtones de la région du Chaco, au Paraguay. Appuyés par l’OQAJ, ils ont navigué sur le fleuve Paraguay, du 22 février au 25 mars dernier, à bord de l’Aquidaban, à la recherche d’images, de rencontres et d’histoires.

    En remontant le courant est le titre du documentaire qui pose un regard sur quatre communautés « sans terre », plus particulièrement sur quatre personnes aux parcours différents vivant chacune dans un village distinct situé le long du fleuve Paraguay. À travers les révélations des personnages et le partage de leurs activités quotidiennes, Fernando et Tamara tentent de saisir l’essence de cette région méconnue, afin d’en découvrir l’histoire et les enjeux, dans une perspective de droits humains.

    Au total, une dizaine d’entrevues ont été réalisées et une semaine de travail a été consacrée à chaque village. De Puerto Casado à Puerto Diana, en passant par la Isla Margarita et Puerto Esperanza, Tamara et Fernando ont recueilli les témoignages de Rene le leader, d'Isabel, la jeune fille de la nuit, de Don Lopez le chaman ainsi que de Don Ramon, celui qui, à 82 ans, se prépare à réaliser un rêve.

    Durant leur périple, les deux reporters ont compté sur l’appui de monsieur Esteban Desvars qui les a accompagnés tout au long de leur séjour et qui les a mis en contact avec l'Instituto Paraguayo del Indígena (INDI), organisme de défense des droits autochtones. Monsieur Desvars est le propriétaire de l’Aquidaban, seul bateau qui remonte le fleuve Paraguay en effectuant la liaison entre les villages et qui joue, par conséquent, un rôle primordial dans l’approvisionnement de la région ainsi que dans le transport. Son histoire fera également partie du documentaire. Ils ont aussi été appuyés par Mariana Vasquez, personne-ressource ayant un bagage solide en journalisme, également spécialisée dans les questions autochtones.

    Ce projet bénéficie de l’appui du Conseil des arts et les lettres du Québec (CALQ). Aussi, le Festival de cinéma des 3 Amériques (FC3A) s’est engagé à visionner le film lorsqu’il sera terminé. Celui-ci a aussi manifesté son intérêt pour une future diffusion officielle en 2009.

    En remontant le courant : synopsis

    « Sur le long fleuve qui traverse le cœur du Paraguay, navigue chaque semaine l’Aquidaban, seul moyen de transport et d’approvisionnement pour cette région complètement isolée. Sillonnant les rives sur lesquelles sont installées les communautés autochtones, l’embarcation devient le témoin silencieux de leur vie quotidienne. Suivant le trajet du bateau, au rythme des escales, le documentaire En remontant le courant propose le portrait de quatre de ces communautés. Par le biais de personnages aux parcours différents, nous découvrirons l’histoire et les enjeux de cette région méconnue… »

    L'aquibadan

    Fernando Lopez Escriva

    Fernando Lopez Escriva a terminé une formation en cinéma à Buenos Aires en 1999. Il a réalisé depuis trois documentaires, lesquels ont été diffusés dans de nombreux festivals internationaux et ont remporté différents prix en Argentine. Il travaille aux Productions Isca à titre de monteur depuis un an et demi.

    Tamara Corriveau

    Tamara Corriveau
    détient un certificat en journalisme, profil presse télévisée. Ayant un intérêt marqué pour le domaine du documentaire, elle a réalisé en 2006 un documentaire moyen métrage en Argentine, avec l’appui de l’OQAJ.