• 03.11.2015

    OFQJ - L'artiste sonore Sacha Ratcliffe invitée par le centre ZINC à Marseille

    Sacha Ratcliffe est invité par le centre ZINC de la Friche Belle de Mai pour présenter son installation sonore Le bruit de l’inconnu dans le cadre de l’évènement Made in Friche qui se déroule du 6 au 22 novembre 2015 à Marseille en France.  Made in Friche est un grand évènement culturel dédié à la promotion et à l’exposition des arts numériques en Provence.

    L'artiste Sacha Radcliffe avait entamé son projet d'installation sonore dans le cadre d'un échange de résidences d'artistes co financé par le Conseil des Arts et des Lettres du Québec (CALQ) et l'Institut français en mai 2015. « Lors de ma résidence de recherche et création en arts numériques en France, j’ai été très chaleureusement accueillie par le centre ZINC, un lieu de création artistique situé à la Friche la Belle de Mai.  Durant mon séjour au Zinc, j’ai pu entamer le travail sur mon projet d’installation sonore, intitulée Le bruit de l’inconnu, échanger avec d’autres artistes, créer des liens durables, et expérimenter avec de nouvelles technologies numériques, » souligne l’artiste. 

    Le bruit de l’inconnu

    Installation de Sacha Ratcliffe (création)
    Le Bruit de l’Inconnu est une libre interprétation de la matière noire. Une représentation abstraite, traduite en son et en image, projetée pour une expérience immersive. Cette installation est composée d’une trame sonore spatialisée qui créée l’illusion d’un espace sonore en trois dimensions, et d’éléments vidéos projetés. Ce projet est centré sur la création d’un univers abstrait et sombre en utilisant le son pour définir ce terrain galactique toujours incompris par les plus savants scientifiques. C’est une sculpture audiovisuelle à l’ère numérique qui déboucherait vers une interprétation à l’énigme : qu’est-ce qu’est la matière noire ?

    Sacha Ratcliffe est une artiste sonore basée à Montréal. Depuis l'obtention d'un baccalauréat en beaux-arts, spécialisé en Film Production, de l'école de cinéma Mel Hoppenheim de l'Université Concordia, Sacha déstabilise la relation tumultueuse entre l'image et le son. Inspirée par l’angoisse humaine et l’existentialisme, Sacha Ratcliffe produit une série d’installations audiovisuelles axées sur la réceptivité sonore, examinant des sujets tels que le cosmos, la matière noire, l’électricité et le magnétisme.  Plusieurs de ses compositions sonores et films expérimentaux jouent dans des évènements et festivals à travers le monde. Cette année, grâce au soutien du Conseil des Arts et des Lettres du Québec, elle participe à une résidence artistique en arts numériques en France.  En 2014, elle reçoit une bourse de recherche et création du Canada Arts Council et réalise un stage en postproduction en Allemagne, financé par LOJIQ. Elle veut aller de l'avant dans sa carrière artistique en élargissant son réseau, en développant ses connaissances et en nourrissant sa curiosité pour le monde qui l'entoure.

    soundcloud.com/sacharatcliffe/t-h-e-i-i-n-u


     

    Photo : © Sarah Ratcliffe

    Ce projet a été réalisé dans le cadre du programme Développement professionnel de LOJIQ, par le biais de l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ), en partenariat avec ZINC, le Conseil des Arts et des Lettres du Québec, l’Institut français, le CDA, Enghien-les-Bains, le Cube, Issy-les-Moulineaux et la Cité internationale des Arts à Paris.

    Sacha Ratcliffe
    Made in Friche Machines
     
    Voir aussi  
    LOJIQ soutient trois jeunes québécois en stage professionnel en Bavière