• 26.06.2015

    OFQJ - Quatre jeunes spécialistes en environnement au Sommet mondial Climat et Territoires à Lyon

    En juillet 2015, LOJIQ a recruté une délégation québécoise de quatre personnes pour participer au Sommet mondial Climat et Territoires qui s'est tenu à Lyon les 1 et 2 juillet 2015. Événement préparatoire à la 21e conférence des parties sur les changements climatiques COP 21, ils se sont joints à une délégation de jeunes Français et Francophones recrutée par la section française de l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ).   

    Ce Sommet est une étape nécessaire et importante de dialogue et de travail à six mois de la COP 21 et deux mois avant la conclusion des objectifs de développement durable de l’ONU à New York en septembre prochain. Aujourd’hui, ce sont très souvent les acteurs des territoires qui, par les actions concrètes menées quotidiennement sur le terrain, portent une part essentielle dans la lutte contre le dérèglement climatique. Près d'un millier de représentants de collectivités territoriales et de la société civile ont exposés leurs 
    engagements et propositions pour le climat lors de ce sommet. 

    La délégation québécoise  

    Gwénaëlle Paque
    Gwénaëlle est titulaire d’une maitrise en science de l’environnement de l’Université du Québec à Montréal et d’une maitrise en océan, atmosphère et surfaces continentales de l’Université Paul Sabatier (Toulouse). Elle est aujourd’hui Analyste en environnement pour ZéroCO2 à Montréal après avoir occupé un poste d’agente de recherche en changements climatiques chez Ouranos à Montréal et d’agente de sensibilisation aux changements climatiques chez Equiterre & WWF à Montréal. 

    Charles-Hugo Maziade
    Charles-Hugo est titulaire d’une maitrise en psychopédagogie de l’Université de Laval (Québec). Il travaille actuellement au sein de la coopérative Forêt d’Arden spécialisée en éducation à l’écocitoyenneté depuis 2011, et agis à titre de directeur de projets et éducateur spécialisé en éducation relative à l’environnement, dans le cadre de la Bourse du carbone Scol’ERE. Ce projet novateur de sensibilisation et de mobilisation est mené par les jeunes du primaire pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et il est présentement en évaluation auprès du ministère de l’éducation français et du Consulat de France à Québec pour être présenté à la COP21 à Paris.

    Line Poulin-Larivière
    Line est titulaire d’une maitrise en administration publique pour analystes, profil administration internationale à l’École nationale d’administration publique (ENAP) de Québec. Pendant sa formation, elle s’est particulièrement intéressée à l’analyse des politiques de développement international ainsi qu’aux enjeux associés à l’agenda post 2015. Depuis septembre dernier, elle occupe un poste d’auxiliaire de recherche au Centre de recherche et d’expertise en évaluation au sein de l’ENAP. Dès son arrivée, elle a collaboré à un projet mandaté par Ressources naturelles Canada et le Consortium Ouranos pour analyser les indicateurs d’adaptation aux changements climatiques liés à la gestion côtière dans les différents pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques.

    Guillaume Pelegrin
    Guillaume est titulaire d’une maitrise en droit et est membre des Barreaux du Québec et de l’Ontario depuis 2013, il pratique le droit au sein d’un cabinet boutique spécialisé en droit de l’environnement. Dans le cadre de ses fonctions, il représente et conseille une clientèle institutionnelle, industrielle et commerciale variée. Il intervient dans le cadre de litiges tout autant qu’à titre de conseiller afin d’assurer une conformité dans la bonne marche des opérations de ses clients.

    Charles Hugo Maziade a été invité à prendre la parole lors de séquence jeunesse (Jeunesse et climat : La parole aux responsables de demain) le 1er juillet en après midi en présence du Président de la République française, Monsieur François Hollande.

    Le Sommet mondial Climat et Territoires est un rendez-vous qui a permis à l’ensemble des acteurs non-étatiques (collectivités territoriales, ONG, acteurs économiques, partenaires sociaux, jeunes, femmes, scientifiques) de faire entendre leur voix, de souligner l’importance d'une approche territoriale des enjeux climatiques et de soumettre leurs engagements concrets et propositions spécifiques aux États négociateurs chargés de conclure un nouvel accord climat ambitieux et universel à Paris en décembre.

    En complément de programme, les membres de la délégation ont participé les 3 et 4 juillet à l’événement parallèle Dialogues en humanité.

    Ce projet a été réalisé dans le cadre du programme Engagement citoyen de LOJIQ, par le biais de l’Office franco-québécois pour la jeunesse.

    Consulter le programme du Sommet mondial Climat et Territoires
    Consulter le programme Dialogues en humanité