• 05.04.2017

    Témoignage d’une journaliste et blogueuse aux Assises du journalisme de Tours avec LOJIQ

    En revenant de Tours…

    Boutiques aux jolies vitrines, restaurants aux menus appétissants, terrasses invitantes, un quartier historique incontournable : Tours est une petite ville magnifique au cœur de la Loire. Tout se trouve à distance de marche et on n’y manque de rien. C’est sans compter l’accueil chaleureux et la bonne humeur de ses citoyens qui ont rendu notre séjour des plus agréables.

    Aux Assises du journalisme et de l’information, d’importants constats. D’abord, que même si un océan nous sépare, les médias français sont aux prises avec les mêmes problématiques que les nôtres. Des lectorats qui baissent, une publicité en chute libre et dont les revenus sont vampirisés par les géants du Web, une baisse marquée des profits et une concurrence déloyale menée par les sites de fausses nouvelles.
    Ensuite, qu’il est aussi difficile de trouver des solutions à ces problématiques là-bas qu’ici. Comment renverser l’engrenage bien huilé de la gratuité de l’information? Comment tirer son épingle du jeu et avec quels outils? Nous avons aussi pu constater que si la liberté de presse est grandement menacée dans certains pays, elle n’est pas non plus totalement acquise en Occident…

    Enfin, que nous partageons tout de même une vision commune de l’information, qui va au-delà des impératifs économiques des entreprises de presse pour lesquelles nous œuvrons jour après jour. Ce désir d’informer le public, cette quête d’une plus grande transparence et d’une meilleure circulation de l’information doivent toujours orienter nos choix éditoriaux.

    Ma présence aux Assises du journalisme et de l’information m’a permis d’apprendre l’existence d’un incubateur de médias en France, une initiative qui gagnerait à être implantée chez nous. J’ai aussi constaté que chez nos cousins, on accorde une importance toute particulière à l’éducation aux médias et au rôle de ceux-ci au sein d’une société démocratique.

    L’événement a aussi été l’occasion de rencontrer nos pairs d’outre-mer, des journalistes tout aussi passionnés et désireux de bien faire leur métier à travers les contraintes actuelles de l’industrie.

    Les échanges ont été stimulants, mais surtout inspirants; des échanges qui se transporteront aussi sur notre continent, car des liens ont été tissés. 

    Au cours de ce voyage, j’ai surtout eu le bonheur de rencontrer six autres jeunes journalistes allumés, empreints de la même passion que moi pour ce métier. Des amitiés et des idées ont pris naissance à Tours, et celles-ci ont fait le chemin du retour avec nous, au Québec. Les Assises n’ont donc été que le début d’une grande aventure…

    Un immense merci à LOJIQ de m’avoir offert l’opportunité de vivre cette expérience unique.

    Marie-Ève Martel, journaliste à La Voix de l’Est et blogueuse

    Publications :

    Les quotidiens et les hebdos dans dix ans : halte à la temporalité
    La liberté d’expression face aux censures de demain
    2007-2017 : le grand bouleversement
    Traquer le fake news
    De l’importance de l’éducation aux médias en France
    Discuter journalisme outre-mer

    Publication à venir dans la prochaine édition du magazine Le Trente, édité par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec

    Ce projet est réalisé dans le cadre du programme Développement professionnel de LOJIQ, par le biais de l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ).