• 11.12.2008

    Wapikoni mobile au Mexique : rencontres entre jeunes réalisateurs autochtones

    Logo Wapikoni MobileAvec l’appui de l’OQAJ, le Wapikoni mobile revient d'une tournée de trois semaines au Mexique visant à développer des ententes de création et de diffusion cinématographiques avec ses partenaires mexicains.

    Trois jeunes réalisateurs, dont les oeuvres ont reçu déjà plusieurs prix internationaux, composaient l’équipe : Kevin Papatie, originaire de la communauté anishnabe (Abitibi) ainsi que Chanouk Newashish et Gloria Coocoo, tous les deux originaires de la communauté atikawekw (Mauricie). Ils étaient accompagnés d’Hubert Rioux, cinéaste et coordonnateur du projet au Québec, et de Xochitl Zepeda, coordonnatrice au Mexique.

    Chanouk Newashish à la prise de sonDès leur arrivée, l’équipe Wapikoni a organisé une soirée de présentation dans un centre culturel bien connu de la ville de México, soit le Centro Cultural Bella Epoca. Quatorze courts-métrages ont été présentés. Pour les artistes québécois, cette soirée fut l’occasion d’établir leurs premiers contacts avec le public mexicain et d’échanger avec lui sur des sujets qui sont au cœur de leurs réalités respectives. Le Wapikoni a aussi été mis en contact avec l’association Ojo de Agua Comunicación. Une projection a eu lieu au cinéma El Pochote à Oaxaca.
     
    Durant leur séjour, les jeunes réalisateurs ont découvert les modes de vie des communautés autochtones du Chiapas. À San Cristobal de las Casas, le groupe a été accueilli par l’organisme Promedios Chiapas Media Project. Ce dernier a offert à l’équipe une initiation à la réalité des communautés autochtones du Chiapas et une formation sur le cinéma documentaire engagé. Pour sa part, le Wapikoni a offert aux membres de cet organisme un atelier de formation sur l’esthétique cinématographique.

    Gloria Coocoo à la caméraLes jeunes réalisateurs de Wapikoni, studio ambulant de création vidéo et musicale destiné aux jeunes des communautés autochtones, ont aussi eu l'occasion de partager leurs problématiques, leur réalité et leur perception du monde avec d’autres réalisateurs renommés issus des communautés autochtones visitées. Ils ont également échangé sur la création et l’approche artistique du travail cinématographique réalisé dans leurs communautés respectives.

    Kevin Papatie, caméramanCe projet a été rendu possible aussi grâce à l’implication d’Emploi-Québec et du Conseil des arts du Canada. Les responsables du projet souhaitent créer de nouveaux liens professionnels entre les différentes communautés autochtones du Québec et du Mexique, permettant ainsi de développer des outils aidant à combattre le sentiment d'isolement vécu dans ces communautés.

     

     

     

     

    Site Internet à consulter :

    • Wapikoni mobile
    www3.onf.ca/aventures/wapikonimobile/excursionWeb/index.php