• 20.02.2019

    Deux jeunes québécoises prennent part à la formation de formateurs « Libres Ensemble » à Paris

    Afin de poursuivre le déploiement de l’initiative “Libres Ensemble” et de permettre une large utilisation de la boite à outils présentée au sommet d’Erevan, la Direction de l’Education et de la Jeunesse de l’OIF et le Bureau international Jeunesse de Wallonie Bruxelles (BIJ) ont organisé une nouvelle session de formation de formateurs du 18 au 22 février, à Paris, dans les locaux de l’OIF, qui réunira une vingtaine de jeunes issus de la Francophonie.

     

     


    L’Initiative « Libres Ensemble » a été lancée le 10 mars 2016 par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), en réaction au phénomène croissant de radicalisation violente (politique, idéologique, sociale et religieuse) et à la multiplication d’actes terroristes survenus dans l’espace francophone. Cette initiative appelle les jeunes à se mobiliser pour permettre à chacun de s’exprimer, de participer et de s’engager par des actions concrètes au service de la liberté, du respect et de la solidarité. L’initiative « Libres ensemble » a permis d’initier un vaste mouvement de mobilisation citoyenne des jeunes sur les réseaux sociaux.

    Dans le cadre de cette initiative, la Direction de l’Education et de la Jeunesse de l’OIF a construit, en partenariat avec des organismes de jeunesse et les jeunes eux-mêmes, des contenus pédagogiques permettant de former les jeunes à devenir des relais des valeurs prônées par cette initiative, à savoir le respect, la solidarité et la liberté.

    Depuis le lancement du mouvement, plusieurs sessions de formation de formateurs ont été organisées à Abidjan, Paris, Bruxelles et Erevan. Ces sessions, d’une semaine, ont permis de former plus de 80 jeunes issus de tout l’espace francophone.

    Ces nouveaux formateurs sont également mis à contribution pour la diffusion de “Libres Ensemble” sur les réseaux sociaux. Cette contribution passe par la valorisation de leurs propres initiatives organisées dans le cadre de la campagne. Ils sont également sollicités pour contribuer à l’évaluation et l’évolution des outils pédagogiques.

    Les deux participantes québécoises soutenues par LOJIQ

    Jessica Durand
    Intervenante auprès de jeunes en réinsertion sociale depuis plus de 4 ans, Jessica anime différents ateliers de sensibilisation et est l’une des intervenantes responsables du comité jeunesse du mouvement ‘’Non à la haine’’ du Carrefour jeunesse emploi de Trois-Rivières. Passionnée par tout ce qui touche l’humain, le cœur de ses interventions est centré sur le développement de la personne afin tout le monde puisse trouver sa place et créer un sentiment d’appartenance au sein de la société. Son travail d’intervenante au CJE lui permet d’apprendre, de grandir et de travailler auprès de personne toutes aussi magnifiques et authentiques les unes que les autres.

    Audrey Hachey
    Audrey Hachey a œuvré comme travailleuse sociale dans différents domaines avant de se réorienter en développement communautaire. Au courant des dernières années, elle mis en œuvre un projet visant à promouvoir le vivre-ensemble et prévenir la radicalisation menant à la violence pour l’organisme ENSEMBLE pour le respect de la diversité basé à Montréal. Audrey Hachey est maintenant coordonnatrice des projets jeunesse et de l’engagement communautaire au Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence de Montréal. Elle est responsable du développement des activités de sensibilisation, de l'engagement jeunesse et communautaire et de la campagne « Et si j’avais tort ? J’en parle, j’apprends ! », visant à promouvoir l’esprit critique et favoriser la résilience.

    Cet appel de candidatures s’inscrit dans le cadre du programme Engagement citoyen de LOJIQ visant à favoriser l’implication sociale des jeunes Québécois.

    Libres Ensemble