• 20.09.2016

    Dynamiser l’économie rurale népalaise : la solution de sept étudiants de Sherbrooke

    Après un an de préparation, de levée de fonds et de recherche-développement, sept étudiants de l’Université de Sherbrooke sont présentement au Népal et ce pour quatre mois. Objectif de la mission : construire un centre de traitement du lait et désenclaver l’économie locale d’un village touché par les séismes du printemps 2015. 

    Ces étudiants en génie et en relations internationales ont vu grand mais avec raison. Leur approche inclusive, orientée sur le long terme, vise un transfert de leur jeune expertise auprès de la population du village de Chapaguan, déjà rencontrée lors d’une mission exploratoire au printemps dernier. Non seulement celle-ci pourra s’initier aux techniques de construction parasismique mises de l’avant par le groupe, mais elle pourra aussi adopter de nouveaux procédés de production imaginés par les étudiants, visant essentiellement l’autonomie des villageois et le développement professionnel des femmes.

    Le lait des coopératives sera en effet transformé sur place et non directement revendu à des entités tierces, ce qui - selon les étudiants -, mettra en valeur la production locale et permettra à plus de 5000 familles d’améliorer leurs conditions de vie. Considérant les nombreux défis que représente une telle initiative, l’apprentissage sera réciproque et très certainement hautement valorisant pour ces jeunes engagés. 

    Photo : © GCIUS

    Un projet réalisé du 6 septembre au 9 décembre 2016 dans le cadre du programme Études, stages et projets étudiants de LOJIQ par le biais de L’Office Québec-Monde pour la jeunesse.

    Suivez l’évolution du projet sur Facebook et sur le site du Groupe de collaboration internationale en ingénierie de l’Université de Sherbrooke (GCIUS)