• 23.08.2016

    Édimbourg : porte du développement culturel international du Québec

     

    Devrions-nous parler de relève quand nous avons affaire à deux professionnelles averties au profil déjà bien ancré dans le paysage culturel québécois? Lisanne Gamelin, gestionnaire de projets littéraires éducatifs et Stéphanie Hinton, professionnelle en danse contemporaine, assistent présentement aux festivités estivales d’Édimbourg, en Écosse. 

    Le bouillonnement artistique de la cité nordique est une référence incontournable sur le marché culturel européen et mondial : une place de choix pour partager, s’inspirer et réseauter. Chaque année, 4 millions de visiteurs assistent à plus de 50,000 représentations suivies de près par des journalistes et professionnels venus du monde entier.

    Après une première collaboration avec Édimbourg en 2015, LOJIQ a de nouveau souhaité soutenir la participation de professionnels du milieu artistique à cet événement d’envergure, dans le cadre d’une mission exploratoire de développement. 

    «  En tant que jeune professionnelle bâtissant une carrière en développement de marchés internationaux pour les arts vivants, Édimbourg est une étape précieuse », assure Stéphanie. « Il y a un grand besoin de représentation pour le milieu de la danse au Québec et trop peu de personnes osent se lancer dans ce genre de mandat, semé de défis. » Lisanne affirme également la pertinence d’Édimbourg dans le cheminement international de ses activités. 

    Ce séjour professionnel a été rendu possible grâce au concours de la Délégation du Québec à Londres, du British Council de Creative Scotland du regroupement Festivals Edinburgh du Edinburgh Festival Fringe et du Conseil des arts du Canada

    Ce projet est réalisé dans le cadre du programme Développement professionnel de LOJIQ, par le biais de l’Office Québec-monde pour la jeunesse (OQMJ).