• 03.03.2015

    Francophonie – L’OFQJ et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) s’accordent pour agir en faveur de la mobilité des jeunes francophones

    Priorité de la Stratégie jeunesse de la Francophonie adoptée à Dakar en novembre dernier, la mobilité des jeunes était à l’honneur le 3 mars 2015, au siège de l’OIF à Paris, à l’occasion de la signature d’un accord tripartite entre l’OIF, l’OFQJ section française et l’OFQJ section québécoise (regroupé au sein de LOJIQ – Les Offices jeunesse internationaux du Québec).
     


    «  Nous devons créer pour eux [les jeunes francophones] et avec eux des possibilités nouvelles et constructives d’épanouissement, d’apprentissage, de découverte, de formation, d’engagement civique qui les conduiront vers des stages, des projets d’insertion sociale et professionnelle, des réseaux de partenaires, d’échanges d’expertises, de savoir-faire, de créativité et d’innovation.

    Tout ce que fait si bien l’OFQJ, nous souhaitons sur ce modèle, ce beau fleuron, l’élargir à l’ensemble des jeunes de la Francophonie. [...]

    La mobilité est l’une des préoccupations premières des jeunes, comme ils l’ont mentionné dans les recommandations qui ont clôturé le premier Forum Mondial de la langue française tenu à Québec. À nous de canaliser et de répondre à leur esprit d’aventure, leur désir d’implication, leur quête de sens et d’être reconnus à part entière. » a précisé S.E. Mme Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie, dans son allocution précédant la signature de cette entente, qui a également tenu à rappeler « l’urgence d’agir ».


    Cet accord signé par l’Administrateur de l’OIF, M. Clément Duhaime, avec les deux Secrétaires généraux de l’OFQJ, MM. Pascal Bonnetain (section française) et Alfred Pilon (section québécoise), en présence des deux ministres coprésidents de l’OFQJ, M. Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et Mme Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie, aboutira à la mise sur pied d’actions concrètes à mener conjointement en faveur des jeunes francophones des cinq continents.

    Ces actions feront l’objet de conventions spécifiques qui détermineront la contribution et les responsabilités de chacune des parties dans leurs mises en œuvre. Elles participent à l’exécution de la stratégie jeunesse de la Francophonie ainsi que du Programme d’Action Mondial pour la Jeunesse dont le monde entier célèbre, cette année, le vingtième anniversaire.

    Discours de Michaëlle Jean à Paris, le 3 mars 2015
    Site de l’OIF
    Site de l’OFQJ en France
    Site de l’OFQJ au Québec