• 24.11.2010

    Jeunes policiers et étudiants en techniques policières ont fait équipe en Belgique : Une première au Québec!

    Logo policeDu 7 au 15 octobre dernier, un groupe composé de six finissants en techniques policières au Campus Notre-Dame-de-Foy (CNDF) et de quatre jeunes policiers du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a réalisé un stage pratique en sécurité publique en Belgique, en collaboration avec la Zone de police 5344 Bruxelles Nord. Il s’agit d’une première au Québec, puisque c’est la première fois qu’étudiants et jeunes policiers en fonction font équipe lors d’un même stage.

    Axé sur les aspects pratiques du travail policier, l’ouverture aux autres et la comparaison entre les méthodes de travail québécoises et belges en sécurité publique, le stage comportait un programme d’activités bien rempli. Parmi celles-ci : visite des cinq commissariats de la région Bruxelles Nord, échanges avec les policiers, activités de patrouille-circulation et de prévention de la criminalité et familiarisation avec le processus d’intervention en milieu scolaire.

    Un des nombreux objectifs du stage, rapporte le responsable du projet monsieur Bernard Arsenault, enseignant au CNDF ayant œuvré plus de 35 ans au sein de la Sûreté du Québec, était de permettre aux jeunes étudiants et policiers québécois de découvrir l’approche tant policière que sociale de leurs collègues belges face à divers phénomènes dont la pauvreté, la délinquance et l’immigration. Un autre objectif était aussi de comparer les activités quotidiennes de la police belge et québécoise et de permettre aux stagiaires d’échanger sur leurs visions et leurs observations en territoire belge.

    Un bilan positif !

    Monsieur Arsenault est fier d’affirmer que l’ensemble des objectifs ont été atteints. Il souligne d’ailleurs une découverte importante de ses stagiaires : « Le groupe a été très surpris de constater l’importance accordée au rapprochement quotidien des policiers avec la population et l’importance du rôle des assistants de concertation, soit les travailleurs sociaux et les criminologues. En tant qu’employés civils, ils sont intégrés au corps de police dans la résolution de problèmes sociocommunautaires et peuvent participer à la coordination de certaines opérations policières. Cela ne se fait pas au Québec. »

    participants

    La réciprocité se poursuit

    Ce stage aura permis de poursuivre le développement d’une entente formelle de réciprocité entre la Zone de police de Bruxelles Nord et le CNDF. Il semble déjà acquis que dès le printemps 2011, de jeunes policiers belges reviendront au Québec pour observer les méthodes utilisées par les policiers québécois. Rappelons qu’au printemps 2010, cinq policiers belges avaient réalisé un stage en sol québécois, découlant d’un premier projet en Belgique impliquant 10 étudiants en techniques policières du CNDF. Ces derniers s’étaient mérité le grand prix LOJIQ pour la qualité de leur projet et leur engagement remarquable.

    participants