• 29.04.2016

    L’École nationale d’aérotechnique se démarque pour une cinquième année consécutive à la conférence internationale du COE

    Sept étudiants du programme de Techniques de génie aérospatial de l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) ont participé, du 10 au 13 avril dernier, à la conférence annuelle du CATIA Operators Exchange (COE). Pour une cinquième année consécutive, l’un d’eux s’est démarqué en remportant cette fois une 2e place ainsi qu’une bourse pour la présentation de son projet développé avec le logiciel de conception 3D CATIA. Passionné d’exploration spatiale, Nicolas Genevois a travaillé pendant une année entière sur son projet From Mars to Texas : The Mars rover modelization : « En plus de remodéliser le robot que la NASA a envoyé sur la planète Mars, j’ai créé une simulation vidéo de sa routine une fois là-bas, et j’ai finalement imprimé le robot en 3D.  Je me trouvais déjà gagnant d’avoir la chance de participer au COE et de partager mon projet. C’est probablement le fait de communiquer ma passion qui a su faire la petite différence et me permettre de me démarquer, car toutes les présentations des étudiants étaient impressionnantes. »

    Quelques jours après son séjour au COE, Nicolas a eu l’occasion unique de visiter, le Jet Propulsion Laboratory (JPL), basé à Pasadena aux États-Unis, qui est chargé de la construction et de la supervision des vols non habités de la NASA. Il y a fait entre autres la rencontre de Curiosity, la copie restée sur Terre du robot qu’il a modélisé.

    Une expérience unique

    En plus du gagnant, Rébecca Cusson, Xavier Lacasse, Cristian Babinet, Vadim Ciobanu, Raphaël-Alexis De Luca, Vincent Mosienko et le professeur Michel Michaud ont pris part au voyage vers San Antonio au Texas. « Cette expérience unique est beaucoup plus qu’un simple événement, c’est avant tout une communauté. En tant qu’étudiant nous avons eu la chance de participer à des conférences enrichissantes sur des sujets de pointe, de voir l’exposition et de créer des contacts avec des gens du milieu », résume fièrement Nicolas. Le groupe tient à remercier les partenaires qui ont rendu possible leur participation à la conférence : le Conseil de vie étudiante (CVE), la Librairie COOP, la Fondation du cégep Édouard-Montpetit, Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ) et le COE.

    L’édition de 2017 aura lieu à Orlando en Floride, et le professeur Michel Michaud y mènera sans doute un nouveau groupe pour une 8e participation de l’École. Pour connaitre tous les projets de mobilité offerts à l’ÉNA: mobilite.cegepmontpetit.ca

    À propos de l’École nationale d’aérotechnique

    Fondée en 1964, l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) du cégep Édouard-Montpetit est le plus important institut d’aérotechnique en Amérique du Nord. Son expertise s’appuie sur le savoir-faire exceptionnel de ses employés et sur ses liens étroits avec l’industrie. Ses programmes collégiaux spécialisés en Techniques de génie aérospatial (incluant le DEC-BAC en Génie aérospatial), en Techniques de maintenance d’aéronefs et en Techniques d’avionique (incluant le DEC-BAC en Avionique) sont offerts dans ses installations d’une valeur de 85 M$, qui comprennent 5 hangars abritant 35 aéronefs. 

    Photo du bas : © ENA  - Nicolas Genevois, étudiant en Techniques de génie aérospatial à l'ÉNA et gagnant de la seconde place au COE; Jim Erickson, mission planner a Jet propulsion laborarory NASA; et Curiosity, la copie du robot envoyée sur Mars.

    Photo du haut : © ENA - 1ère rangée de gauche à droite : Chelsea Sewell, étudiante au Wichita State University ; Raphaël-Alexis De Luca, Vadim Ciobanu et Vincent Mosienko, étudiants à l’ÉNA ; Brayley Bazzelle, étudiant au Wichita State University.

    2e rangée de gauche à droite : Mike Mischley, étudiant au Ferris State University ; Rébecca Cusson, Cristian Babinet, Nicolas Genevois et Xavier Lacasse, étudiants à l’ÉNA.

    Source | Joëlle Vachon
    École nationale d’aérotechnique

    Ce projet a été réalisé dans le cadre du programme Études académiques, stages et projets étudiants de LOJIQ, par le biais de l’Office Québec-Amériques pour la jeunesse (OQAJ).