• 10.06.2013

    LOJIQ décerne trois prix au concours Chapeau les filles! 2013

    La 17e édition du concours Chapeau, les filles! et Excelle Science s’est  terminée avec le gala national qui s’est déroulé le 10 juin 2013 à l'Assemblée nationale à Québec.  Lors de cet événement qui a regroupé les lauréates nationales, LOJIQ a décerné trois prix à des jeunes femmes qui ont choisi de poursuivre des études dans des métiers considérés comme traditionnellement masculins.

    Trois prix Chapeau les filles!

    Stage dans un laboratoire en France (CNRS/LOJIQ) 
    Marianne Girard, baccalauréat en physique, Université Laval. 


    Elle a beau se destiner à l’astrophysique, elle n’en a pas moins les pieds sur terre. Fonceuse et débrouillarde, cette étudiante au baccalauréat en physique est déjà bien implantée dans sa future profession. « J’ai fait des démarches afin de réaliser plusieurs stages et projets dans différents groupes de recherche », dit la jeune femme, qui prend aussi le temps de s’impliquer dans de multiples comités étudiants et de faire du bénévolat pour promouvoir les sciences auprès des jeunes. Lauréate d’un stage dans un laboratoire du CNRS, elle s’envolera bientôt pour la France. « Cela me permettra d’explorer un domaine fascinant, dans un milieu des plus stimulant, dit-elle. Travailler avec des gens possédant une grande expertise nous pousse à dépasser nos limites. »


    Séjour professionnel à l'international
    Jessica Beaudoin Brabant, Rembourrage industriel, Centre de formation professionnelle des Moulins, Commission scolaire des Affluents.
     
    Déjà diplômée en ébénisterie, Jessica Beaudoin Brabant a décidé de meubler davantage son parcours scolaire en suivant une formation en rembourrage industriel. Le séjour professionnel en France qu’elle se mérite aujourd’hui lui sera des plus précieux. Les maîtres de stage français sont renommés. « La sellerie automobile y est beaucoup plus artistique qu’ici, dit Jessica. Elle s’apparente à la haute couture avec, par exemple, de la broderie et de la peinture sur cuir. » Une expérience qui lui permettra de peaufiner sa créativité.  Et de garnir une carrière qui s’annonce bien remplie! 

    Séjour professionnel à l'international
    Mélissa Daigle, Production de bovins de boucherie, École professionnelle de Saint-Hyacinthe, Commission scolaire de Saint-Hyacinthe et étudiante en production de bovins de boucherie.

    Mélissa Daigle a dû créer sa propre entreprise – Kobec - spécialisée dans le wagyu. Une race nipponne qui donne le prestigieux bœuf de Kobe. Quasi inexistante au Canada, cette viande est en revanche connue aux États-Unis – où la jeune éleveure québécoise ira bientôt parfaire ses connaissances. Le séjour professionnel qu’elle remporte aujourd’hui lui permettra en effet de visiter des fermes et de participer au congrès de l’American Wagyu Association, au Vermont cet été.  Effet bœuf garanti dans nos assiettes au retour!

    Chapeau, les filles!