• 08.12.2011

    OFQJ - Le comédien québécois Hubert Lemire se joint à la distribution parisienne de la pièce À l'Ouest

    Le comédien Hubert Lemire se joint à la distribution parisienne de la pièce de théâtre À l'Ouest, écrite et mise en scène par l'auteure Nathalie Fillion, qui sera créée en France, notamment au Théâtre des Célestins de Lyon en janvier prochain, puis au célèbre Théâtre du Rond-Point, à Paris, en mars 2012. Appuyé par Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ), Hubert est l'unique acteur québécois de cette production exclusivement française.

    Diplômé du Conservatoire d'art dramatique de Montréal, ce talentueux acteur s'est fait remarquer par l'auteure Nathalie Fillion  au Théâtre de Quat'Sous lors de l'événement Dramaturgie en dialogue, en septembre de l'an dernier, alors qu'il interprétait le rôle de Louis, celui-là même qu'il incarne dans À l'Ouest. « Jamais je n'aurais pu prédire que lire cette pièce à Montréal m'amènerait à aller créer la pièce à Paris. Ce métier a ceci de fabuleux : il nous réserve parfois de belles surprises », affirme Hubert.

    À la suite de sa lecture publique, l'auteure parisienne s'est empressée de venir le rencontrer afin de l'inviter à jouer dans sa pièce de théâtre en France. « Elle m'a dit que je lisais le rôle exactement comme elle l'avait imaginé et qu'elle avait l'impression que je lui marchais dans la tête », confie humblement l'acteur originaire de Québec. C'est plus tard qu'il a appris que, en fait, Mme Fillion, recherchait, pour le rôle de Louis, un acteur dont l'énergie et l'allure inspiraient la jeunesse, mais qui avait tout de même quelques années d'expérience derrière lui. Concrètement, cette aventure représente deux mois de répétitions et plus d'une quarantaine de représentations.

    Présentement en répétitions au Théâtre du Rond-Point depuis la mi-novembre, Hubert se dit ébloui par les acteurs avec qui il travaille. « Nathalie a réuni une distribution d'enfer. » Il constate également que le rythme de travail est très différent que celui auquel il a été habitué à Montréal. « On répète beaucoup, six jour par semaine, huit heures par jour. Les horaires exigent une disponibilité monastique contrairement à chez nous, où les acteurs doivent constamment courir à gauche et à droite pour y arriver », dit-il. Mentionnons également que Hubert aura comme défi de jouer avec l'accent parisien. « J'apprends beaucoup par mimétisme. Souvent, sur la rue, je répète à voix basse ce que disent les passants. J'ai l'air un peu débile, mais bon, j'assume ! »

    Celui qui s'est, entre autres, fait remarquer à Montréal dans les pièces Rouge Gueule d'Étienne Lepage et Le diable en partage de Fabrice Melquiot affirme que sa principale difficulté jusqu'à présent est de réussir à bien se faire comprendre dans le travail. « Les termes techniques utilisés au Québec, du moins ceux que j'utilise, sont très anglos. Je dois constamment reformuler mes interventions. J'ai parfois l'impression de travailler dans une langue étrangère », explique Hubert. « Sinon, mis à part ce détail, le boulot reste le même. Les différences ne sont pas tant liées à nos cultures qu'aux personnalités mêmes de chaque artiste de l'équipe. Ce sont nos visions du monde et du théâtre qui se rencontrent, qui s'apprivoisent », ajoute-t-il. Ce dernier croit en fait que c'est un peu ce que recherchait Nathalie en l'invitant à se joindre à l'équipe : que deux cultures se rencontrent et qu'une transmission se fasse.

    La pièce 

    À l'Ouest commence avant le début de la crise financière de 2008. Julie et Louis rendent visite à Madeleine, leur grand-mère, qui est en froid avec leur père depuis près d'un an. Les enfants dressent un portrait apocalyptique de l'état de leur père : d'habitude économe et inquiet, il est devenu subitement euphorique et dépensier et s'apprête à vendre la maison de famille. Madeleine décide alors de s'en mêler. L'auteure Nathalie Fillion dirigera trois générations de comédiens dans cette épopée contemporaine sur la famille, l'argent et l'héritage. 


     

     

    Théâtre des Célestins, Lyon
    Théâtre du Rond-Point, Paris