• 19.10.2015

    OQAJ - Entrevue avec une Québécoise engagée de retour du Global Youth Economic Opportunities Summit 2015 à Washington, D.C.

    LOJIQ a soutenu la participation de quatre jeunes québécois engagés dans leur communauté au Global Youth Economic Opportunities Summit 2015 (YouthEO) qui a eu lieu du 6 au 8 octobre 2015 à Washington, D.C. aux États-Unis.  Le YouthEO est un événement d'envergure mondiale rassemblant plus de 460 participants en provenance de 70 pays, dont des représentants du secteur privé, des fondations, des agences de développement, des organismes gouvernementaux, des ONG, ainsi que des institutions académiques et de recherche.  Le Sommet  est conçu pour accroître l'impact et la durabilité des initiatives de développement jeunesse sur le plan économique. La programmation est axée sur cinq grandes thématiques : le perfectionnement de la main-d'oeuvre, le développement entrepreneurial, l'intégration financière, l'équité des genres et les outils de supervision et d'évaluation du rendement. Le Sommet s’avère une occasion unique de développer de nouveaux partenariats, d'améliorer ses capacités techniques et d'acquérir des connaissances sur les nouvelles approches économiques mondiales. 

    Entrevue avec Ericka Alnéus

    1. En quelques mots, parlez-nous de votre projet et de ce qui vous a motivé à vous déplacer au Global Youth Economic Opportunities Summit 2015.
    J’ai décidé de participer à cette conférence, car je voyais les liens pouvant être faits avec ma pratique professionnelle en tant qu’agente de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse. Je voyais en cette conférence l’opportunité de ramener aussi à mes collèges de travail une expertise de l’international en employabilité et en entrepreneuriat jeunesse pour optimiser les services que nous offrons aux jeunes bénéficiant des services du Carrefour jeunesse-emploi Ahuntsic Bordeaux-Cartierville. 

    2. Comment a été l’accueil avec vos interlocuteurs ?

    L’ambiance lors de cette conférence fut très conviviale et j’ai senti un grand intérêt des autres participants à vouloir connaître la réalité de l’employabilité et de l’entrepreneuriat jeunesse au Québec. J’ai été aussi surprise de voir combien de participants connaissaient bien le Québec : La cofondatrice de Making Cents, l’organisation ayant réalisé la conférence basée à Washington D.C., est native de Montréal. J’ai même rencontré une Australienne travaillant pour Vision mondiale et ayant étudié à l’Université Bishops dans les Cantons-de-l’Est!

    3. Que retenez-vous de cette expérience et que vous a-t-elle apporté aux niveaux personnel et professionnel ?
    Cette conférence m’a permis de voir l’importance de s’intéresser aux enjeux internationaux en matière d’employabilité et d’entrepreneuriat jeunesse. Cela permet au Québec, qui accueille des milliers de nouveaux arrivants, de comprendre la réalité sociale et économique du pays qu’ils ont quitté afin d’établir leur vie au Québec. Il y a aussi l’urgence pour les organisations communautaires, gouvernementales et privées de développer des paramètres de mesures de l’impact des initiatives réalisées en se dotant d’outils de mesure pour enfin harmoniser et partager les informations entre les organisations. Cela permettra de discuter des mêmes données afin de traiter des enjeux de façon cohérente et probante. De façon plus personnelle, ce fut une occasion de faire des rencontres enrichissantes qui ont solidifié mes valeurs d’égalité et de dignité humaine. Je reviens de cette conférence plus confiante en mes capacités professionnelles.

    4. Quels sont vos prochains objectifs professionnels ou défis à relever?

    Le Carrefour jeunesse-emploi Ahuntsic Bordeaux-Cartierville fait partie des projets-pilotes sélectionnés par le Secrétariat à la jeunesse dans le cadre de la nouvelle Politique Jeunesse. Je désire faire une synthèse de ma participation au Global Youth Economic Opportunities Summit 2015 pour faire des recommandations à la direction générale et faire en sorte d’enrichir les actions que nous déploierons dans le cadre de ces projets-pilotes.

    5. Recommandez-vous l’expérience de mobilité internationale à d’autres jeunes ouverts sur le monde comme vous?
    Je recommande chaleureusement ces opportunités de mobilité internationale offertes par LOJIQ, car c’est une excellente façon d’enrichir son parcours professionnel tout en ouvrant son esprit aux problématiques internationales et solutions que d’autres pays ont à offrir. Je suis convaincue de la valeur ajoutée que ma participation a donnée à ma vision du monde et à la contribution que mon savoir-faire peut apporter à l’amélioration de la société québécoise et mondiale. 

    Ce projet a été réalisé dans le cadre du programme Engagement citoyen de LOJIQ, par le biais de l’Office Québec-Amériques pour la jeunesse (OQAJ).

    Photo 1 : Mme Maha Taibah, Vice gouverneure en Arabie Saoudite (Vice Governor for Strategic Initiatives, Technical and Vocationnal Traninig Corporation), Éricka Alnéus  et Lynda Haddoud.
    Photo 2 : La délégation LOJIQ , Éricka Alnéus, Jean-Frédéric Montreuil-Moreau, Karina Kesserwan et Lynda Haddoud

    Global Youth Economic Opportunities Summit 2015