• 20.06.2014

    OQMJ - Perfectionnement en Italie par la découverte du masque de la Commedia dell’Arte

    Joannie D'Amours, jeune professionnelle des arts de la scène québécoise se rendra à Abano Terme en Italie pour réaliser un séjour de perfectionnement professionnel en participant à un atelier international sur l’art du masque dans la Commedia dell’Arte. Cet atelier qui en est à sa 29e édition se tiendra du 23 juin au 19 juillet 2014.

    Joannie D’Amours est diplômée en production décors et costumes à l’école de théâtre du cégep de St-Hyacinthe en 2005. Depuis, elle a conçu quelques scénographies et conceptions de costumes et travaillé comme peintre et sculpteure scénique pour diverses productions. Elle a ensuite été appelée à réaliser des chapeaux, des masques, des accessoires de scène et des marionnettes. Elle travaille actuellement comme accessoiriste, peintre et régisseure au conservatoire d’art dramatique de Montréal et pour divers employeurs.

    L’atelier sur l’art du masque dans la Commedia dell’Arte est basé sur les travaux du sculpteur italien Amleto Sartori qui a effectué une longue période de recherche expérimentale sur les masques de la Commedia italienne, ses personnages et les techniques de construction qui avaient été oubliées depuis plus de deux siècles. Ce qui l'a amener à la re-découverte, non seulement de l'ancienne technique de fabrication des masques en cuir, mais aussi de son importance artistique. À la mort d’Amleto, son fils et disciple, Donato, sculpteur et performeur de profession, a hérité du patrimoine culturel et technique de son père. Et aujourd’hui encore, il se fait porteur de la recherche de son père en l’ayant développée, en la perfectionnant et l’adaptant aux instances de la société culturelle contemporaine.

    La formation dispensée par le Centre du masque et de la structure gestuelle du Musée international du masque se décline en atelier théorique et pratique de niveau professionnel sur l’histoire, la morphologie et la technique théâtrale du masque en cuir, de l’idée à la création et à la réalisation, suivant  les méthodes et techniques employées par les Sartori depuis 1947 en Italie. Les sujets traités durant l’atelier sont : conception, planification et réalisation du masque; méthodologie pratique de ses usages au théâtre; aspects problématiques du phénomène du masque dans ses différentes composantes; grandes lignes sur le monde de la “masquerologie”.
    Ce séjour sera aussi l’occasion pour Joannie de rencontrer des professionnels du milieu théâtrale italien et d’ailleurs, de visiter des théâtres et musées reliés aux masques, au théâtre et d’assister à des pièces de théâtre professionnelles.

    Photo: © Musée international du masque

    Musée international du masque