• 24.11.2010

    Séminaire européen sur la mobilité des jeunes ayant moins d'opportunités ou la mobilité comme source de développement

    AfficheDans le cadre de la Présidence belge du Conseil de l’Union européenne, le Bureau International jeunesse (BIJ), en partenariat avec des organisations et institutions belges et européennes, a mis sur pied un séminaire européen sur la mobilité des jeunes ayant moins d’opportunités. Des participants venant d’Europe, du Québec et d’ailleurs auront l’occasion de contribuer à une réflexion portant sur l’impact positif de la mobilité jeunesse. Constatant que l’accès à la mobilité pour les jeunes vivant des difficultés socioprofessionnelles et culturelles est moindre, les rencontres auront pour but d’explorer des pistes qui permettront d’offrir des opportunités égales pour tous.

    LOJIQ a procédé à un appel à candidature pour appuyer la participation de deux Québécois à ce séminaire. Philippe Blais, un jeune de la région Chaudière-Appalache qui a déjà participé à un programme de mobilité internationale au Costa-Rica et qui grâce à son expérience de mobilité a su retirer des impacts positifs lui permettant de prendre en charge efficacement son avenir professionnel. Il sera accompagné de Geneviève Fradette, intervenante au Carrefour jeunesse emploi de l’Islet, ayant une très grande connaissance des enjeux liés à la mobilité internationale et qui a à plusieurs reprises formé, supervisé et accompagné des délégations de jeunes dans des séjours de mobilité à l’étranger.

    Ils se joindront à d’autres jeunes, intervenants et représentants ministériels et d’organismes jeunesses pour participer à des discussions et échanges portant sur :

    • les obstacles aux projets de mobilité pour des groupes spécifiques et des solutions pour les surmonter ;
    • les bonnes pratiques et les approches pour différents types de projets de mobilité ;
    • les différents programmes permettant d’appuyer des projets d’inclusion des jeunes ayant moins d’opportunités ;
    • les outils pour améliorer les programmes de mobilité des jeunes.

    Ce séminaire sera aussi l’occasion de formuler une série de déclarations et de recommandations pour les différentes parties prenantes (États membres, la Commission européenne, Conseil de l’Europe, les ONG, etc) d’une manière non formelle, créative et dynamique. Les débats et les discussions seront accompagnés de courts métrages, de témoignages inspirants et d’avis d’experts. Les ateliers seront animés par une équipe de formateurs expérimentés belges et internationaux.