• 25.07.2016

    Des étudiants en génie biomédical de l’École Polytechnique de Montréal réalisent à un projet humanitaire en Haïti

    Projet PC2 entame cette année du 11 juillet au 26 août sa dixième mission humanitaire. Projet PC2 est un organisme à but non lucratif fondé et dirigé par des étudiants de Polytechnique Montréal. Sa mission est de se rendre dans différents pays en développement pour outiller les bénéficiaires afin qu’ils puissent eux-mêmes contribuer à l’amélioration de la santé, de l’éducation et de l’environnement dans leur pays, en donnant une seconde vie au matériel informatique et médical et en offrant des formations sur l’utilisation et la maintenance de ces équipements. 

    Le projet de séjour en Haïti est divisé en deux volets : médical et informatique. La mission médicale a lieu dans le sud-est de l’île à l’Hôpital St-Michel de Jacmel. Projet PC2 en est à sa troisième mission à l’Hôpital St-Michel toujours en collaboration avec la Croix-Rouge canadienne et l’Hôpital St-Justine de Montréal. Cet été, deux membres sont envoyés sur les lieux, où ils vont offrir différentes formations pendant huit semaines. Afin d’assurer la pérennité de leur travail, les membres de Projet PC2 invitent non seulement les techniciens, mais aussi le personnel des différents départements de l’hôpital à participer au programme du séjour. Le principal objectif de ce volet est d’offrir des formations sur l’entretien et la gestion des équipements médicaux. Quant au volet informatique, celui-ci est mobile et est constitué de quatre membres qui vont se déplacer dans différentes institutions à travers l’Île d’Haïti. Le mandat de l’équipe est de mettre sur pied des laboratoires informatiques dans des écoles ou centres communautaires et offrir des formations à la communauté locale. La mission se veut éducative et son objectif principal est de sensibiliser les communautés à l’intégration des technologies de l’information dans l’éducation.

    L’Équipe du projet PC2 2016 en Haïti

    Jérôme Harrison - Coresponsable de la mission

    Jérôme est finissant dans le programme de génie biomédical à l’École Polytechnique de Montréal. Fort de trois années au sein de Projet PC2 et de son expérience passée en tant que responsable du financement, il est cette année le directeur de l’organisme. Adepte de voyage et de découverte, Jérôme a participé à une mission informatique à Mbouroukou au Cameroun à l’été 2014. 

    Madina Ladjali - Coresponsable de la mission

    Après deux ans en génie biomédical, Madina est désormais étudiante de quatrième année en génie industriel. Elle est membre de Projet PC2 depuis plus de quatre ans et contribue autant au volet informatique qu’au volet médical. Suite à sa participation à un projet de construction d’une école primaire en Haïti, elle a acquis énormément d’expérience en gestion de projet, ce qui lui a permis d’apporter une aide considérable à la planification et à la réalisation des missions de Projet PC2. 

    Sabrina Moisan - Responsable de la logistique

    Sabrina est une étudiante de deuxième année en génie biomédical ayant rejoint les rangs de Projet PC2 en septembre 2015. Elle occupe présentement le poste de responsable du volet médical et est donc responsable de la supervision de la mission médicale à venir, ainsi que de toutes les autres activités en lien avec le volet médical. En janvier dernier, Sabrina est allée suivre une formation de deux jours à Collaboration Santé international, à Québec, avec deux autres membres de Projet PC2 où ils ont pu se familiariser avec la réparation et la manutention de plusieurs appareils médicaux destinés à être envoyés dans des pays en voie de développement. 

    Annie-Pier Lavallée - Responsable des formations du volet médical

    Annie-Pier est étudiante en troisième année en génie biomédical. À sa première année avec Projet PC2, elle occupe le poste d’administratrice et travaille à définir de façon précise les normes d’organisation et d’éthique au sein du comité. Ce type de document concerne aussi bien l’aide financière offerte aux membres qui partent en mission que les valeurs générales de PC2. Elle a participé à plusieurs activités de financement ainsi qu’à une formation de deux jours chez l’organisme Collaboration Santé internationale. Pour Annie-Pier, un voyage humanitaire serait la parfaite occasion d’aider les autres et se développer sur le plan humain.

    Hatim Belgharbi - Responsable des formations du volet informatique

    Hatim est une nouvelle recrue de Projet PC 2 en première année en génie biomédical. Intéressé autant par l’aspect informatique que médical de l’organisme, Hatim participe aux formations ainsi qu’aux activités d’entretien et de financement. Il a notamment eu l’occasion de formater des ordinateurs en Linux, que ce soit à Polytechnique dans le but de les envoyer au Mexique, ou lors d’une formation à l’organisme Collaboration Santé internationale. 

    Camille Larose - Responsable du financement et du budget

    Présentement finissante en génie biomédical à la Polytechnique de Montréal, Camille a décidé de s’impliquer cette année dans le Projet PC2, car elle a toujours aimé venir en aide aux autres, à plusieurs niveaux. L’aide humanitaire a toujours été une activité à laquelle elle voulait participer un jour. La mission humanitaire proposée par PC2 est très intéressante à ses yeux, car il permet d’apporter de l’aide aux gens dans le besoin, mais surtout en leur apportant des nouvelles connaissances et de nouvelles maîtrises par le biais de formations. 

    Étant un projet rassembleur, cette mission humanitaire implique plusieurs collaborateurs. L’équipe est encadrée par des professionnels provenant d’organismes de renom tels quel la Croix-Rouge canadienne et l’organisme Collaboration Santé internationale. Les membres sont donc appelés à entretenir des relations professionnelles avec un réseau de contacts formé de gens issus de différents milieux. Ils sont donc amenés à réseauter avec une multitude de partenaires autant à Montréal qu’en Haïti. L’établissement d’un réseau de contacts élargi est non seulement bénéfique pour chacun des membres, mais également pour les activités futures de l’organisme.

    Tout en favorisant l’apprentissage professionnel des participants, la mission entraînera immanquablement des retombées positives sur les communautés visées. Il est attendu que l’action de l’équipe de mission de Projet PC2 dans chacun des établissements sert de levier pour permettre non seulement de donner de meilleurs outils à plusieurs professionnels (technicien de l’hôpital, professeur en informatique dans les écoles ou centres communautaires, etc.), mais aussi de sensibiliser le plus d’acteurs possible à l’importance de l’utilisation de l’outil informatique et aux saines méthodes de gestion. Plus spécifiquement, du côté de la mission médicale, il est attendu que l’atelier de génie biomédical soit beaucoup plus autonome et, par le fait même, plus efficace. La sensibilisation qui sera faite auprès des utilisateurs des équipements médicaux et électriques vise également à désengorger les ateliers de réparation. Les membres de la mission informatique, quant à eux, s’attendent à pouvoir intégrer les communautés visées dans le but d’adapter le niveau de leur formation aux attentes des étudiants. Il est certain que l’équipe vise à former le plus de monde possible, mais elle mise surtout sur la qualité des formations pour assurer la pérennité du projet. En bref, les membres de la mission s’attendent à participer à un projet durable qui sera bénéfique autant pour l’hôpital que pour eux-mêmes.

    Ce projet est réalisé dans le cadre du programme Études, stages et projets étudiants de LOJIQ, par le biais de l’Office Québec Amériques pour la jeunesse (OQAJ).