• 22.05.2019

    Yasmine Bourgoin Roberts témoigne de sa participation à l’Université des Clubs Changements Climatiques au Sénégal

    Ce projet a été soutenu dans le cadre de l’Initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques de LOJIQ  en collaboration avec Action Solidaire International (ASI). 

    En avril dernier, j’ai eu la chance de m’envoler pour le Sénégal avec deux autres acteurs de changements environnementaux pour participer à l’Université des Clubs Changements Climatiques (U3C). Mon séjour a été très inspirant et éducatif. Il m’a ouvert à une tout autre réalité sociale et environnementale.

    La jeunesse sénégalaise présente au colloque nous a fait part de leurs inquiétudes vis-à-vis la mauvaise gestion des déchets, la surconsommation de plastique, l’érosion côtière et la perte de biodiversité. Nos échanges ont été très conclusifs, ils nous ont permis de comprendre leurs méthodes de sensibilisation dans leurs communautés et leurs initiatives pour contrer les changements climatiques à l’échelle locale. De notre côté, j’espère que nous avons pu bien communiquer nos expériences et nos initiatives dans nos communautés au Québec.

    J’ai eu l’opportunité de faire une courte présentation de l’organisme ENvironnement JEUnesse et le programme d’accompagnement et de certification Cégep Vert du Québec. En effet, je trouve que ce modèle est très inspirant pour les établissements scolaires et les organismes communautaires du Sénégal et à qui mieux le présenter qu’à ces jeunes. J’ai aussi présenté les résultats concrets qui ont été mis en place au Cégep Édouard-Montpetit. Finalement, j’ai partagé mon expérience en tant qu’organisatrice de la Semaine québécoise de la Réduction des Déchets (SQRD) à mon Cégep et ses retombées positives sur ma communauté étudiante.

    Nous avons aussi eu la chance de visiter certaines merveilles du Sénégal telles: le Lac Rose, l’Île de Gorée et la réserve de Bandia. Nous avons aussi pu aller discuter avec la Délégation générale du Québec à Dakar et ce fut avec grande fierté d’apprendre que le Québec soutient des initiatives sociales et environnementales dans le pays et ses environs. Merci au Fond vert, le ministère des Relations internationales et la Francophonie, LOJIQ et l'Institut de la Francophonie pour le développement durable d’avoir rendu cet incroyable projet possible.

    Cette expérience fut extrêmement enrichissante, tant au niveau académique que personnel. Nous avons pu vivre tout ce que le Sénégal avait à nous offrir avec des hôtes chaleureux et dévoués à la cause des changements climatiques.

    Par Yasmine Bourgoin Roberts