Du 1er au 12 novembre se déroule la 26e Conférence des Parties (COP26) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Depuis plusieurs années, LOJIQ soutient la participation de la jeunesse québécoise à ce grand événement international. Cette année, ne pouvant soutenir la mobilité physique de participants à la COP26, LOJIQ s’associe aux groupes de la société civile pour soutenir des jeunes panélistes et animateurs du Québec et des pays francophones les plus vulnérables aux changements climatiques dans le cadre des Dialogues pour le climat.

Les Dialogues pour le climat

L’évènement Les Dialogues pour le climat se caractérise par deux semaines de rencontres intersectorielles et intergénérationnelles dans une programmation pensée par des groupes de la société civile du Québec, visant à démontrer l’urgence sur le besoin d’établir des moyens et des cibles plus ambitieuses pour répondre aux objectifs que s’étaient fixés les nations lors de l’Accord de Paris.

Si le contexte des Conférences des parties est un moment charnière de la diplomatie et de la coopération internationale pour la lutte contre les changements climatiques, toutes les activités qui se déroulent en marge, en amont et par après, permettent de maintenir la mobilisation bien vivante, de mettre en réseau, d’éduquer et de sensibiliser la société civile et le grand public aux priorités en termes de lutte contre les changements climatiques.

Historiquement, la mobilisation de la société civile lors de ces évènements a largement contribué à générer une ambition climatique rehaussée et à atténuer le fossé entre les délégations participantes aux espaces de négociations formels et le reste de la population. En s’associant à la programmation de Dialogues pour le climat, LOJIQ soutient des jeunes experts en environnement à venir débattre et partager leurs savoirs sur des thématiques importantes à la lutte contre les changements climatiques comme l’éducation postsecondaire, la justice climatique, le transport ou encore la mobilisation jeunesse.

Citations

« Prendre part aux Dialogues sur le climat a vraiment été une belle expérience. Cela m’a permis de pouvoir échanger avec des experts dans leur domaine et de pouvoir réfléchir à propos de leurs travaux, directement avec eux. Les Dialogues c’est vraiment une bonne façon de vulgariser des thématiques assez complexes, une chose grandement urgente dans la situation actuelle parce que c’est par l’éducation que peut naitre l’engagement citoyen. » – Alix Ruhlmann

Alix Ruhlmann

« Je suis très honorée d’avoir participé aux Dialogues pour le climat, une activité qui a été construite par et pour la société civile québécoise. Pour moi, ce type d’événement est essentiel, car il permet la vulgarisation des sujets qui sont négociés ou discutés lors des Conférences des parties de la convention cadre des Nations Unies pour les changements climatiques (COP).

Les discussions dans ces grands sommets climatiques ont des impacts importants dans notre vie quotidienne. L’équipe des Dialogues a réussi à mobiliser des expert.e.s très diversifié.e.s pour nous partager l’état des lieux sur les sujets abordés lors des négociations. Cette réappropriation des concepts et des négociations par nous, les citoyennes et citoyens, nous permet de sentir que nous faisons partie d’un ensemble et que nous avons un pouvoir d’agir, malgré l’inaction gouvernementale.

Le soutien de LOJIQ m’a permis de partager mes recherches et mes réflexions, initiées lors de ma participation à la COP25 et approfondies par mon suivi à distance de la COP26. Animer le petit déjeuner sur l’adaptation, les pertes et les préjudices m’a donné également l’opportunité d’échanger avec un professeur expert sur le sujet et de continuer d’apprendre sur les défis qui entourent ces enjeux. Finalement, cette activité a reconfirmé la passion que je ressens quand j’effectue de la recherche sur les enjeux sociaux qui entourent la crise climatique. » – Natalia Torres Orozco

Natalia Torres Orozco

« Les Dialogues pour le climat ont représenté une plateforme d’échange rassembleuse et dynamique pour la société civile mobilisée en faveur de la justice climatique au Québec dans le cadre de la 26e Conférence des Parties (COP26). Alors que ce sommet se déroulait à Glasgow dans un contexte difficile en raison de la pandémie, les Dialogues pour le climat ont permis de faire un lien direct avec le milieu environnemental québécois et ont grandement favorisé le transfert de connaissances, en plus de fédérer les témoignages et revendications des communautés étudiante, scientifique et écologiste de la province. Je suis reconnaissante du soutien offert par les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ) qui ont soutenu mon engagement durant les Dialogues pour le climat. J’ai non seulement eu l’opportunité de partager mon expérience sur le terrain durant les séances de débreffage, mais j’ai aussi pu partager mon expertise en mobilité durable en participant à deux discussions lors de la journée thématique sur le transport. » – Andréanne Brazeau

Andréanne Brazeau

L’Initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques

L’Initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques de LOJIQ vise à renforcer les capacités des pays francophones les plus vulnérables aux changements climatiques, dont prioritairement les pays d’Afrique subsaharienne, d’Afrique du Nord et des Antilles. Financée par le Fonds d’électrification et des changements climatiques, elle est coordonnée par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec. Sa mise en œuvre est assurée par LOJIQ et l’Institut de la Francophonie pour le développement durable, qui favorisent la mobilité internationale et la réalisation de projets destinés aux jeunes en entrepreneuriat et économie verte ainsi qu’en éducation aux enjeux climatiques.

En savoir plus

Dépliant Lutte changements climatiques LOJIQ

Article suivant