Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, LOJIQ a organisé, dimanche 8 mars, une table ronde sur l’entrepreneuriat au féminin. Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie a rencontré plusieurs participantes à la 3e Grande rencontre des jeunes entrepreneurs du monde francophone qui s’est tenue en France en novembre dernier.

La présidente de la Jeune Chambre de commerce de Montréal et participante à plusieurs reprises aux programmes de LOJIQ, Déborah Cherenfant, a animé les discussions entre la ministre, les participantes et les représentantes de Femmessor et Compagnie F, 2 partenaires clés de l’entrepreneuriat féminin au Québec.

Des jeunes femmes investies dans leur entreprise

Le point commun de toutes les participantes est sans aucun doute la passion : elles évoquent toutes leur soucis d’aider les autres avant tout. Elles oeuvrent davantage avec le coeur qu’avec les chiffres.

Avec Gamma Recrutement, nous aidons les entreprises à combler leurs postes vacants et à stabiliser leurs équipes durant ce début de pénurie d’employé. Notre outil permettra aux employeurs d’offrir des avantages adaptés aux besoins de leurs employés afin d’assurer leur bonheur au travail. Feriel Maria Tirsatine

Au cours de cette table ronde, elles ont pu échanger librement avec la ministre sur leurs défis de jeunes femmes entrepreneures : le financement, l’égalité femme homme, la conciliation de la vie professionnelle et la vie personnelle, la maternité.

Se lancer en affaire n’est pas présenté comme un choix de carrière, c’est peu encouragé, « ce n’est pas un vrai travail ». Jeanne Couture 

Le défi principal est de se faire prendre au sérieux comme femme en technologie. On est de plus en plus valorisé au Québec parce qu’on est très ouvert. Mais dans le reste de la francophonie, semble-t-il que c’est plus marginal. Sam Ballami

Elles souhaitent développer les initiatives liées aux rencontres avec d’autres femmes entrepreneures, pour réseauter, faire des affaires, mais aussi pour rencontrer d’autres femmes qui partagent les mêmes défis. C’est d’ailleurs ce qu’elles ont apprécié le plus lors de leur mission en France.

Pour une des rares fois au cours de mon parcours entreprenariat, je me suis retrouvée entourée de personnes vivant la même réalité que la mienne, les mêmes questionnements et émotions en montagnes russes. Observer la manière dont chacun réagit ainsi que les échanges ont beaucoup renforcé la confiance en moi et mon estime personnelle. Entendre les autres parcours permet de relativiser et de réaliser le chemin parcouru. Anne-Laure Favereaux

S’il y a un mot pour décrire mon expérience à la 3e grande rencontre, c’est bien le mot transformation. J’en suis ressortie transformée par toutes les rencontres que j’ai faites. J’ai appris beaucoup de choses et j’ai l’impression qu’en l’espace de quelques jours, mon projet a avancé de plusieurs mois! Feriel Maria Tirsatine

 

240 000 $ pour soutenir les jeunes entrepreneures québécoises

La ministre Nadine Girault a profité de l’évènement pour annoncer un soutien financier de 240 000 $, sur 3 ans, destiné à de jeunes entrepreneures québécoises. Les participantes sélectionnées pourront réaliser des séjours de formation dans l’une des représentations du Québec sur les territoires des États et gouvernements membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). La ministre a confié la mise en œuvre de cette mesure à LOJIQ.

Je suis fière de l’appui du gouvernement du Québec à l’égard des jeunes participantes et participants aux programmes de LOJIQ. Dans la nouvelle Vision internationale du Québec, nous avons clairement identifié que la mobilité des jeunes et l’entrepreneuriat des femmes étaient une priorité pour nous afin de soutenir le développement de leurs projets dans la sphère francophone. Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

LOJIQ est fier de piloter ce projet innovant qui s’ajoute à l’offre déjà très vaste de son programme Entrepreneuriat. Encourager le partage d’expertise et augmenter la mobilité des jeunes femmes entrepreneures au sein de l’espace francophone est au cœur de note mission. Se retrouver au sein des représentations du Québec est une formidable opportunité de comprendre les spécificités et potentialités de divers territoires d’affaires. Nul doute que cela permettra d’explorer les possibilités, mais aussi de concrétiser le développement économique! Jean-Stéphane Bernard, PDG de LOJIQ

Consulter les détails de l’annonce

En savoir + :

  • Découvrir le soutien de LOJIQ pour les entrepreneurs
  • Consulter l’album photos de la table ronde L’entrepreneuriat au féminin

Article suivant