Description du projet

Les Fonds de recherche du Québec en partenariat avec LOJIQ – Les Offices jeunesse internationaux du Québec, le ministère des Relations internationales et de la Francophonie et l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) souhaitent offrir à un titulaire de doctorat (Ph.D), une résidence scientifique à la Section de la bioéthique et de l’éthique des sciences et des technologies de l’UNESCO à Paris en France, du 6 septembre 2022 au 1er septembre 2023. Le mandat initial d’une durée d’un an pourra être renouvelé (une année supplémentaire).

Contexte
Dans une optique de promouvoir les carrières en recherche dans une diversité d’environnements et de milieux de travail, cette résidence scientifique postdoctorale vise à permettre à un(e) titulaire d’un doctorat de s’initier et de contribuer à la diplomatie scientifique, notamment en soutenant les collaborations internationales interuniversitaires de recherche, le rayonnement de la recherche québécoise et l’établissement de partenariats internationaux de recherche et d’innovation.

Les objectifs du programme sont de :
– Positionner la relève québécoise en recherche sur le plan international
– Permettre à la relève de contribuer aux objectifs stratégiques du Québec en matière de diplomatie scientifique et de coopération internationale en   recherche et innovation
– Contribuer à l’accroissement de la place, de la visibilité et de la notoriété du Québec au sein de l’espace scientifique international
former du personnel hautement qualifié à la coopération internationale scientifique et en recherche
– Permettre à la relève québécoise en recherche de soutenir les délégations dans leurs activités en lien avec la recherche et l’innovation
contribuer à la programmation d’activités en recherche et innovation du Québec à l’étranger

Milieu de stage
La Section de la bioéthique et de l’éthique des sciences et des technologies de l’UNESCO aborde une variété de sujets liés à l’éthique des sciences et des nouvelles technologies, notamment : l’éthique de l’édition du génome; l’éthique des neurotechnologies ; les questions éthiques liées à la pandémie de COVID-19 ; les implications éthiques de l’Internet des objets ; l’éthique du changement climatique ; l’éthique des usages de la Terre ; et l’éthique de l’intelligence artificielle.

L’un des principaux axes de travail en cours, au sein de la Section, concerne la Recommandation sur l’éthique de l’intelligence artificielle (IA), approuvée par acclamation en novembre 2021 par la 41e session de la Conférence générale de l’UNESCO. Pour sa mise en œuvre, il est nécessaire qu’elle s’accompagne d’une stratégie fondée sur les faits et d’un renforcement des capacités. L’UNESCO apporte ses compétences multidisciplinaires afin d’aider les États membres à respecter les dispositions de cette recommandation.

ATTENTION! Ce projet est envisagé en présentiel et pourrait faire l’objet de modifications ou d’annulation en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. Pour ta sécurité, consulte les directives pour les projets de mobilité.

Le masculin a été adopté afin d’alléger le texte et n’a aucune intention discriminatoire.

Profil du participant

Critères d’admissibilité
Être âgé de 18 à 35 ans
– Être citoyen canadien ou détenteur du statut de résident permanent
– Détenir une carte d’assurance maladie du Québec (RAMQ)
– Habiter au Québec

Profil recherché
– Être titulaire d’un doctorat  (Ph.D) émis dans les 5 dernières années.

La sélection sera basée sur le mérite, le profil intersectoriel, la capacité démontrée de pouvoir agir dans un contexte de transfert des connaissances, d’interagir avec des auditoires variés, d’analyser, de vulgariser et de produire des synthèses des connaissances. Plus particulièrement, les compétences requises sont aussi :

– Esprit d’analyse et de synthèse
– Capacité rédactionnelle et sens de la communication
– Expérience en gestion de projets multidisciplinaires
– Polyvalence scientifique, capacité d’adaptation, capacité à gérer différents dossiers en parallèle et à respecter les échéanciers
– Autonomie, esprit d’initiative, rigueur
– Intérêt et expérience en diplomatie seraient un atout
– Une connaissance des politiques et orientations du Québec découlant de la Vision internationale du Québec de 2019, de la Stratégie québécoise de la Recherche et de l’Innovation (SQRI) et des priorités sectorielles et intersectorielles des FRQ
– Maîtriser parfaitement tant à l’oral qu’à l’écrit la langue française et la langue anglaise
– Maîtriser les outils informatiques de la suite Microsoft Office

LOJIQ souscrit au principe d’égalité et d’accessibilité et encourage les personnes issues des minorités visibles ou ethniques, les personnes en situation de handicap et les membres des communautés autochtones à soumettre leur candidature.

Adhésion à la Fondation LOJIQ
Si ta candidature est acceptée, tu devras, pour pouvoir bénéficier du soutien de LOJIQ, être membre de la Fondation LOJIQ. L’adhésion te permet de soutenir les actions de LOJIQ auprès des jeunes Québécois engagés dans une démarche de mobilité et t’offre des avantages négociés auprès de partenaires.

Appui offert

Soutien LOJIQ pour les candidats âgés de 18 à 35 ans 
– Un remboursement de 100 % du coût du transport international entre le Québec et la France en classe économique, jusqu’à un montant maximal de 2 000$
– La couverture d’une assurance responsabilité civile
– Un montant forfaitaire pour le transport au Québec pour les participants provenant de certaines régions éloignées.

Soutien des Fonds de recherche du Québec
Une bourse de 60 000$ CAD (d’une durée d’un an, renouvelable pour une deuxième année)

Ta candidature doit comprendre

– Un curriculum vitae actualisé (ce document doit contenir une page avec le détail des cinq contributions à la recherche les plus pertinentes et un maximum de cinq pages pour les autres contributions).
– Une lettre exposant votre situation actuelle d’emploi, vos expériences, vos motivations et objectifs en lien avec ce séjour professionnel ainsi que les bénéfices et retombées que vous pensez retirer de cette expérience (maximum de 3 pages).
– Une copie originale numérisée de votre diplôme doctoral, une attestation du Registraire confirmant l’attente de votre diplôme ou une copie du rapport de soutenance de thèse.

En savoir plus

Gabrielle Plasse, Technicienne aux programmes, 418 644-2750, poste 311 ou au numéro sans frais 1 800 465‑4255, gplasse@lojiq.org

Tâches à effectuer

Le scientifique en résidence, placé sous la supervision générale de la sous-directrice générale pour les sciences sociales et humaines (ADG/SHS), et sous la supervision directe de la cheffe de la section de la bioéthique et de l’éthique des sciences et des technologies, contribuera principalement, mais non exclusivement à :

– Diriger la conception et la mise en œuvre de parties spécifiques de la Recommandation, en se concentrant de préférence sur un ou plusieurs des éléments suivants :

  • Analyse comparative des cadres réglementaires efficaces pour faire respecter l’éthique de l’intelligence artificielle, et comparaison des politiques efficaces dans ce domaine
  • Identifier et classer les actions visant à combler les écarts entre les pays du Sud et du Nord en matière d’éthique de l’IA, notamment en faisant progresser l’évaluation de l’état de préparation des pays en développement
  • La diversité, y compris celle liée à la langue, dans les systèmes et les équipes d’IA
  • La transparence et les biais algorithmiques
  • L’acceptation sociale et la confiance dans l’IA

– Rédiger des documents et des rapports pertinents, ainsi que des propositions de programmes et de financement pour l’élaboration et la mise en œuvre de programmes/projets liés à la Recommandation sur l’éthique de l’IA
– Identifier et travailler avec les meilleurs experts dans ces domaines, en organisant des débats et des séminaires pour éclairer les prises de décisions
– Suivre, évaluer, orienter et concevoir/redéfinir la mise en œuvre et l’exécution des actions et des programmes, notamment par la collecte et l’analyse de données
– Soutenir les efforts de renforcement des capacités
– Partager et communiquer sur le travail effectué en lien avec l’éthique de l’intelligence artificielle, y compris par la préparation de matériel pertinent
– Le travail du Secrétariat SHS de l’UNESCO, dans tous les volets des actions liées à la mise en œuvre et au soutien du Groupe d’amis, selon les besoins, ainsi que les activités intersectorielles