Du 11 au 13 juin, une délégation de 43 entrepreneur·es a participé à la Rencontre des entrepreneurs francophones 23 (REF23) organisée par le Conseil du patronat du Québec et à l’initiative de l’Alliance des Patronats Francophones. Après la France et la Côte d’Ivoire, c’était le tour du Québec d’accueillir ce grand événement désormais incontournable. L’occasion de célébrer la francophonie économique et de renforcer les liens.

Cette troisième édition a rassemblé 800 représentants patronaux et des entreprises de toutes tailles, des organisations internationales et des dignitaires internationaux afin de saisir des opportunités d’affaires en rencontrant des employeurs qui partagent l’ambition de renforcer les liens économiques en français.

La délégation de 43 jeunes entrepreneur·es était menée conjointement par LOJIQ, la section française de l’OFQJ et le Bureau international jeunesse. Les participant·es venaient du Québec, du Manitoba, de l’Ontario, de la Colombie-Britannique, du Nunavut, de la France, de la Belgique, du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, d’Haïti, du Maroc, du Mexique, de la Côte d’Ivoire et de la Louisiane. L’équipe du programme Entrepreneuriat de LOJIQ a été mobilisée et un parcours de rencontres et d’ateliers programmé en amont, pendant et à l’issue de la REF23 a été proposé à la délégation de jeunes entrepreneur·es.

LOJIQ a profité de l’événement pour présenter l’action de son programme au travers notamment de l’Initiative en créativité entrepreneuriale jeunesse en Francophonie. LOJIQ remercie chaleureusement les partenaires et les ancien·nes participant·es qui ont collaboré généreusement à la réalisation cette capsule vidéo: Mahamadi Sadawogo, Abner Volsaint, Claire Bardin, Lara Émond, Richard Chénier, Ariane Simpson, Karl Blackburn, Leattytia Badibanga, Centech et MYCÉLIUM.

Merci au studio Alkalime pour les belles images.

 

 

Jeudi 8 juin
Première activité brise-glace pour la délégation avec L’École d’Entrepreneurship de Beauce (ÉEB) au Centre des congrès de Québec avant de prendre part à un atelier sur la sensibilisation au commerce international avec les Organismes Régionaux de Promotion des Exportation (ORPEX).

Vendredi 9 juin
Accueil par Québec Numérique pour une série de présentation du tissu entrepreneurial du Québec : Québec international, LE CAMP, Québec Numérique et 42 Québec.

Samedi 10 juin
Jour de repos

Dimanche 11 juin
Premier jour de la REF23. Après un mot de bienvenue de Karl Blackburn, PDG du Conseil du patronat du Québec (CPQ) devant 800 représentant·es de 30 pays de la Francophonie,  une première série de conférences a suivi : Sur les traces de la francophonie en Amérique, Découvrir l’économie des régions francophones en Amérique du Nord et Les défis des entrepreneurs. Pour clôturer cette première journée, Ghislain Picard, chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APQNL-AFQNL) a entretenu les participant·es sur le thème: Les Premières Nations du Québec, source d’opportunité d’affaires.

Lundi 12 juin
Louise Mushikiwabo, Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), la présidente d’honneur Danièle Henkel, Ghislain Picard chef de l’APQNL-AFQNL, ainsi que Karl Blackburn, PDG du CPQ, ont souhaité la bienvenue aux participant·es et à la délégation LOJIQ composée de 43 jeunes entrepreneur·es de la Francophonie. Après la cérémonie, un premier panel a présenté Les défis et les opportunités de la transition énergétique. Le déjeuner conférence a été consacré à l’Avenir technologique en 2035. 2 conférences au programme de l’après-midi : Conjuguer décarbonation et compétitivité et Accroitre la résilience de nos chaînes logistiques.

Une deuxième journée riche de rencontres et d’horizons pour la jeunesse francophone.

Mardi 13 juin
Lors de la 2e journée de la REF23, LOJIQ a présenté un panel jeunesse et les perspectives de croissance pour la relève d’affaire au sein de la francophonie économique : Les entrepreneurs francophones de demain. Animé par Louis-Félix Binette, DG du Mouvement des accélérateurs d’innovation du Québec, le panel était constitué de membres de la délégation LOJIQ – Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) en FranceBureau International Jeunesse :

Chaïma Ben Miloud (Québec) de la JCTQ – Jeune Chambre Tunisienne du Québec
– Valérie Tremblay de French to GO (Colombie-Britannique)
– Wendkouni Lionel Judicaël Ilboudo de 4U TECHNOLOGIES (Burkina Faso)
– Sabri Souici (France) de Possibility – Conseil et formation

La matinée s’est terminée avec les mots de clôture de Danièle Henkel, Geoffroy Roux de Bézieux, président du MEDEF et Karl Blackburn. Une activité de clôture pour la délégation était animée en après-midi par Hasina Razafindratandra, fondatrice de Code H et administratrice de l’OFQJ et de l’OQMJ.

Rendez-vous a été pris pour la REF24 à Casablanca au Maroc!

Témoignage de Simon Mbelek du Cameroun

Pourquoi avoir choisi LOJIQ ?
« Je pense que les choses se sont faites et se sont dessinées naturellement : une sorte d’appel auquel j’ai répondu favorablement sans hésiter. C’est une amie franco-camerounaise qui m’a donné l’information et qui m’a recommandé de suivre les réseaux sociaux de LOJIQ et c’est également elle qui m’a intéressé à la REF 23. J’ai finalement postulé à la date limite sans assurance et heureusement j’ai été retenu et c’est avec un bonheur immense que j’ai participé à cette édition riche en couleur. »

Tes premiers pas au Québec ?
« Fantastique. Il n’y a pas un autre qualificatif pour décrire ce sentiment qui m’a animé durant tout mon séjour en terre québécoise. Les membres de LOJIQ ont été d’un appui incroyable; les populations m’ont donné le sentiment que chez nous il y a encore beaucoup de choses à apprendre sur la gentillesse et la courtoisie. Mis à part le climat avec un vent très fort qui a soufflé sur nous les premiers jours, c’était juste magnifique. »

En quoi ta participation à la REF23 va-t-elle structurer ton parcours entrepreneurial ? 
« La REF c’est tout d’abord un moment qui vient nous rappeler l’importance de l’entreprise et surtout de l’entrepreneur dans la construction du bonheur d’une nation. Elle n’est pas simplement une rencontre entre des acteurs clés qui mettent leurs énergies et leurs savoir-faire au service du développement économique et social et de leurs pays, mais c’est aussi des moments de partage qui donnent l’occasion aux participants de tester leurs potentiels et si possible de remettre en question leurs visions. La REF m’a donné l’occasion de voir à quel point je suis sur le bon chemin et surtout de comprendre l’immensité du marché qui m’attend d’ici 2060. »

Qu’avais-tu en tête avant de venir ? 
« En venant à la REF, je venais aussi découvrir cette magnifique province qu’est le Québec. En obtenant mon visa, LOJIQ m’a donné tout d’abord l’occasion de toucher du doigt cette réalité et sincèrement, je ne suis pas déçu. Ensuite je venais à la rencontre des gens et des opportunités sans avoir eu le temps de dessiner mon projet, en me disant tout simplement que j’allais m’adapter à ce que j’allais trouver sur place. En quittant le Québec et la REF, je peux dire que j’ai dépassé cet objectif parce que j’ai été à la rencontre d’opportunités uniques et exceptionnelles. »

Peux-tu nous parler de toi et de ton entreprise ou projet si tu en as un?
« Les médias au Cameroun me surnomment le pape du cybercommerce en Afrique. C’est le sujet sur lequel j’ai construit ma réputation depuis près de 10 ans aujourd’hui.  Moi j’ajouterais à ce qualificatif que je suis un passionné du continent africain et de son espace numérique. J’ai un parcours dans les relations publiques et dans le commerce sur internet. J’ai cofondé deux structures qui s’occupent des deux sujets, mais celui dont je suis le plus fier, c’est Kuruba, une start-up qui représente beaucoup pour mon pays et bientôt pour mon continent. C’est la première plateforme en ligne spécialisée dans la vente en gros, une place de marché qui donne la possibilité aux petits commerçants de s’approvisionner facilement et directement auprès de milliers de marques référencés et de se faire livrer partout dans le pays. »

Cette expérience a-t-elle eu des retombées depuis ton retour dans ton parcours personnel et de carrière? As-tu pu créer des liens importants pour le futur?
« Comme mentionné plus haut, la REF a été une opportunité exceptionnelle et unique de rencontres. Nous avons tissé de liens qui ne sont pas près de s’arrêter et nous avons même franchi le pas avec certains homologues. De belles perspectives pour l’avenir. »

Envisages-tu de réaliser d’autres projets avec notre soutien?
« Je vais rester connecté à toute l’actualité de LOJIQ et ce sera avec plaisir que je participerai à d’autres projets. Ç’a été un régal de travailler avec vous. Dans les délais assez courts, je vais postuler à d’autres projets de votre organisation, notamment la GREF qui aura lieu dans la ville de Lyon en France. »

En savoir +

Article suivant