LOJIQ – Les Offices jeunesse internationaux du Québec a soutenu la participation de personnes engagées à Creating Change, un événement portant sur les enjeux LGBTQ+ qui s’est tenu à la Nouvelle Orléans, en Louisiane, du 17 au 21 janvier 2024.

La délégation québécoise était composée de Christian Tanguay, Directeur général, Marie Gong Li Blouin, intervenante, Em Saulnier-Leclerc, chargé de projets communautaires au Centre communautaire LGBTQ+ de Montréal et Philippe Girouard, intervenant au JAG, organisme communautaire LGBTQ+ en Montérégie.

Mis en place par le National LGBTQ Task Force un organisme qui fait progresser depuis 50 ans la justice et l’égalité en faveur des personnes LGBTQ aux États-Unis, Creating Change est une importante conférence sur le leadership et le renforcement des compétences pour le mouvement LGBTQ+. Task Force souhaite contribuer à un avenir où chacun est libre d’être soi-même dans tous les aspects de sa vie. Aujourd’hui, malgré tous les progrès réalisés pour mettre fin à la discrimination, des millions de personnes LGBTQ+ sont confrontées à des obstacles dans tous les aspects de leur vie : en matière de logement, d’emploi, de soins de santé, de retraite et de droits humains fondamentaux. Ces barrières doivent disparaître. Grâce à Creating Change et à d’autres programmes de plaidoyer, Task Force mobilise des milliers d’activistes à travers les États-Unis pour créer un monde où les personnes LGBTQ+ peuvent se sentir libres d’être elles-mêmes.

Les retombées

Christian Tanguay, Directeur général du Centre communautaire LGBTQ+ de Montréal et accompagnateur du groupe, nous rapporte que « par leur participation à Creating Change, les participant‧e‧s en ressortent doté‧e‧s d’une capacité accrue à développer des plaidoyers percutants. Illes ont acquis une compréhension nuancée des problèmes sociaux, doté‧e‧s de stratégies pour sensibiliser efficacement. Grâce à des ateliers d’engagement pratiques, illes développent des compétences pratiques pour transformer leur passion en action, favorisant ainsi un changement positif dans leurs communautés. De plus, les participant‧e‧s ont pu développer leurs compétences interculturelles, leur permettant de naviguer dans diverses perspectives et de contribuer de manière significative au progrès social mondial. Les conférences permettent aux individus d’être des catalyseurs de transformation, garantissant un impact durable dans les domaines de la sensibilisation, de l’engagement et de la collaboration interculturelle. »

Témoignages

Marie Gong Li Blouin
« Du 16 au 22 janvier, j’ai eu la chance de participer avec mes collègues du Centre communautaire LGBTQ+ de Montréal ainsi qu’avec des employé‧e‧s du JAG à l’édition 2024 de Creating Change en Nouvelle-Orléans. Lors de ce colloque, j’ai pu rencontrer plusieurs acteur‧ice‧s provenant de différents milieux LGBTQ+ états-uniens et cela m’a permis de mieux saisir les enjeux et les réalités auxquels iel‧le‧s sont confronté‧e‧s sur le terrain. À travers la variété des ateliers, des panels et des groupes de discussion offerts, j’ai été touchée par la mobilisation et le désir d’inclure les voix des diverses communautés LGBTQ+. Plusieurs de ces activités étaient organisées par et pour certaines communautés en non-mixitées. Ce souci de bienveillance et de sécurité permettait parfois des échanges plus approfondies et solidaires. Étant d’origine asiatique, j’ai pu intégrer les ateliers Asian American Institute et Building a Queer Asian Community. Ces deux activités m’ont offert des ressources et des stratégies pour contrer les actes haineux envers les populations racisées plus marginalisées et trop souvent invisibilisées. »

Em Saulnier-Leclerc
« Le plus frappant de cet évènement était la diversité des thématiques abordées, la centralité de l’expérience vécue dans le développement des connaissances, et une considération nécessaire du projet politique dans lequel s’inscrivent les mouvements anti-queer en 2024 afin d’élaborer nos stratégies de résistance. Au final, c’est à plus de 10 activités (ateliers, instituts, conférences et séances de mobilisation et de création de liens) réparties sur les 4 jours que nous avons pu assister. En ce sens, nos objectifs de sensibilisation aux enjeux sociaux communs, d’engagement actif et d’apprentissage interculturel applicable à notre contexte local ont définitivement été atteints. »

Philippe Girouard
« Assister à la plus grande conférence LGBTQ+ en Amérique du Nord était une expérience très stimulante. La situation actuelle est tendue aux États-Unis. Certains états ont des lois très répressives sur les populations LGBTQ+ alors que d’autres se positionnent en refuge pour ces mêmes populations. Ces positions influencent énormément le climat politique au Québec ou au Canada. Je me suis senti très outillé en entendant les différentes stratégies employées par les organismes, autant dans les états favorables que défavorables aux enjeux d’orientation sexuelle et d’identité de genre.

La présentation la plus marquante pour moi a été celle du HEAL Project. L’organisme Heal2End propose un modèle de guérison sexuelle révolutionnaire pour les personnes survivantes d’agressions. Ça m’a permis non seulement de comprendre la technique utilisée pour aborder la sexualité, mais aussi comment mettre en place un environnement propice à ce que les personnes soient ouvertes et à l’aise à parler du sujet.

L’objectif d’aller chercher des outils d’intervention, mais aussi de réseauter avec des organismes similaires a été plus qu’atteint. Je tiens à souligner spécifiquement l’implication de Centerlink, le réseau des centres communautaires LGBTQ+, qui m’a donné l’opportunité de discuter directement avec des personnes clefs, ancrées dans les réalités de leur territoire et centrées sur les besoins concrets de leur population. C’était non seulement inspirant, mais ça m’a aussi permis de créer des liens directs avec des organisations extraordinaires. »

Article suivant