Daniela Bea et Jolène Gadoury réalisent actuellement un mandat de volontariat auprès de l’Éco-Quartier du Sud-Ouest afin de les appuyer dans la mise en oeuvre du programme Ruelles vertes, un programme de verdissement citoyen. Elles participent activement aux différentes activités d’accompagnement des citoyens, telles que l’information, l’élaboration et l’animation d’ateliers relatifs aux ruelles vertes (transition écologique, bienfaits du verdissement urbain, biodiversité urbaine, mesures d’apaisements de la circulation, etc.)

Depuis le début de la COVID-19, les ruelles ont pris une grande importance dans la vie des citoyens montréalais. Ces citoyens confinés désirent transformer ces endroits (souvent abandonnés) en espaces plus écologiques, sécuritaires et conviviaux. Accompagnés et soutenus par l’Éco-Quartier dans toutes les étapes du processus de création d’une ruelle verte, ce sont des comités citoyens qui planifient, entretiennent et mobilisent leur ruelle.

Image du site www.lojiq.org

Jolène Gadoury étudie actuellement en développement durable, alors que Daniela Bea vient de terminer son baccalauréat en relations internationales et commence sa maîtrise à l’automne. Toutes les deux ont mentionné le fait que leur mandat de volontariat est complémentaire à leurs études :

« Le côté terrain est vraiment important. Je trouve que d’inclure cet aspect terrain dans nos études, c’est vraiment bénéfique pour pouvoir visualiser les réalités et les enjeux qu’on ne voit pas nécessairement en classe. »
– Daniela Bea

Les bénéfices du volontariat

Alors qu’elles cherchaient toutes les deux à s’impliquer localement en raison de la COVID-19, elles ont d’abord cherché à faire du bénévolat. En faisant des recherches approfondies, elles sont tombées sur le programme Québec Volontaire. Elles s’entendent qu’il y a plusieurs différences entre le volontariat et le bénévolat.

« Je vois totalement la différence entre le volontariat et le bénévolat. J’ai fait un peu de bénévolat dans le passé et ce n’est pas du tout la même implication […] Tu te sens moins impliqué dans le processus. Oui, tu donnes de ton temps, mais tu n’es pas mis aux faits des objectifs et tu n’as pas le temps de connaître le cœur de l’entreprise. C’est beaucoup plus concret avec le volontariat! »
– Jolène Gadoury

Daniela rajoute qu’il y a un meilleur suivi et que tu fais partie intégrante d’une équipe. Elles avaient d’ailleurs des mots très élogieux envers leurs collègues et les projets réalisés par l’Éco-Quartier.

En terminant, elles encouragent toutes les personnes qui souhaitent s’engager à le faire et qu’il ne faut pas hésiter. « S’il y a quelque chose qui te motive ou t’interpelle, il faut prendre une chance! »

En savoir +

  • Par ses actions, l’Éco-Quartier du Sud-Ouest aide les habitants des quartiers Petite-Bourgogne, Pointe-St-Charles, Saint-Henri et Saint-Paul/Émard à adopter de saines habitudes de vie, se développer et avoir un plus grand sentiment d’appartenance envers leur communauté
  • Toi aussi, engage-toi avec Québec Volontaire
  • Connais-tu vraiment les différences entre le bénévolat et le volontariat?
  • Consulte les projets clés en main de Québec Volontaire

Québec Volontaire est mis en œuvre avec l’appui financier du Secrétariat à la jeunesse et de la Fondation LOJIQ.

Article suivant