En marge de la Commission mixte permanente Québec / Wallonie-Bruxelles qui s’est tenue mardi 14 juin, Mme Christine Matton, récemment nommée Cheffe de service Amérique du Nord – Wallonie Bruxelles International, a été accueillie le 16 juin dernier par M. Jean-Stéphane Bernard, président-directeur général de LOJIQ. La rencontre s’est tenue dans les bureaux de LOJIQ à Québec, en présence de Mme Caroline Diop, assistante au Département Amérique du Nord – Wallonie-Bruxelles International, Charlotte Evrard, chargée de mission – Délégation Wallonie-Bruxelles, et Anne-Sophie Audet, attachée d’administration – direction des Programmes de LOJIQ.

38 ans de collaboration entre le Bureau International Jeunesse (BIJ) de Bruxelles et LOJIQ

M. Bernard a d’emblée tenu à souligner la solide relation entretenue par le Bureau International Jeunesse et LOJIQ depuis 1984 qui est « toujours restée très forte et positive ». Le PDG de LOJIQ est revenu sur les célébrations en 2019 des 35 années d’amitié et d’échanges entre le Québec et la communauté française de Belgique dont l’apogée était, le 6 novembre 2019, l’accueil de près de 400 convives à l’Olympia de Montréal. Puis, malgré l’arrivée de la pandémie, il a été mentionné que les 2 offices ont été en mesure de traverser la crise ensemble en adaptant les offres et en offrant notamment la possibilité de réaliser des projets virtuels conjoints (webinaires, groupes de réflexion, résidences de création, entre autres). Aujourd’hui, avec la reprise de la mobilité, les projets et les échanges entre les équipes reprennent dans le but de travailler en commun dans des missions stimulantes et engageantes pour les jeunes des 2 bords de l’océan.

LOJIQ et le BIJ, des enjeux communs

Mme Matton et M. Bernard ont évoqué les problématiques auxquelles les 2 organismes doivent faire face en cette période de reprise, et notamment la nécessité de rejoindre tous les jeunes, y compris ceux qui résident hors des grands centres urbains. Dans ce contexte, M. Bernard a présenté le concept de la tournée des régions du Québec que LOJIQ réalisera au courant de l’automne pour rejoindre davantage de futurs participants en provenance de l’ensemble du territoire.
Mme Matton a mentionné vouloir travailler sur les rapports post-projets remis par les participants à l’issu de leurs séjours. M. Bernard a expliqué que ces questionnaires sont effectivement une « mine d’information » pour les organismes et qu’ils étaient très utiles afin de cerner au mieux la clientèle.
Aussi, les 2 représentantes de Wallonie-Bruxelles International ont expliqué en quoi les États-Unis sont un marché d’importance et les raisons pour lesquelles WBI travaille à développer ses liens avec ce territoire. Mmes Matton et Diop ont évoqué la possibilité de créer une nouvelle délégation à New York. Monsieur Bernard a répondu qu’il souhaitait lui aussi que LOJIQ développe davantage de projets avec les voisins États-Uniens.

Bilan des activités communes 2019-2022

Dans le cadre de leur entente bilatérale, LOJIQ et le BIJ ont soutenu respectivement 314 et 271 participants depuis 2019. Les effectifs des 3 dernières années ont indéniablement subi les répercussions de la pandémie de COVID-19, notamment lors de la fermeture des frontières. Cependant, Le BIJ et LOJIQ se sont adaptés à la crise sanitaire en organisant et en finançant des projets en ligne : formations et colloques auprès de structures à l’étranger, financement d’expériences en milieu professionnel à distance avec l’étranger (stages en distanciel, débats thématiques, formations, rencontres de bénéficiaires, moments de réseautage, résidences artistiques virtuelles, etc.).

2022, la reprise de la mobilité

Avec l’amélioration de la situation sanitaire depuis le début de l’année 2022, il est à nouveau possible d’offrir à nos participants la possibilité de réaliser des projets de mobilité outre-Atlantique. Les jeunes âgés de 18 à 35 ans des 2 territoires sont à nouveau invités à proposer leurs projets internationaux. En 2022, des projets en mode virtuel et local pourront encore être réalisés, mais la priorité sera accordée aux projets de mobilité.

Article suivant