L’OFQJ

Créé en 1968 par les gouvernements de la République française et du Québec, l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) poursuit sa mission initiale : contribuer au rapprochement des jeunesses française et québécoise. L’OFQJ sait évoluer et nourrir les grandes orientations de la coopération franco-québécoise. Les programmes se concentrent aujourd’hui sur le développement et le perfectionnement professionnels des 18-35 ans, dans les secteurs économique, culturel et social, tout en favorisant les découvertes interculturelles et le maillage des réseaux.

L’OFQJ est un organisme bigouvernemental implanté en France et au Québec. Il est régi par un conseil d’administration composé de huit membres français et de huit membres québécois, coprésidé par la ministre québécoise des Relations internationales et de la Francophonie, Mme Christine St-Pierre, et le ministre français de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, M. Patrick Kanner.

M. Pascal Bonnetain et M. Michel Robitaille, secrétaires généraux, constituent conjointement l’organe d’exécution du conseil d’administration. Ils s’appuient sur deux équipes pluridisciplinaires d’une vingtaine de professionnels et sur un vaste réseau de partenaires institutionnels, associatifs et privés de part et d’autre de l’Atlantique.

Le plus récent protocole de l’Office franco-québécois pour la jeunesse a été signé à Québec le 8 décembre 2011. L’OFQJ inscrit son action dans le cadre de la coopération franco-québécoise. Il a pour mission de développer les relations entre la jeunesse québécoise et la jeunesse française. Il favorise l’ouverture de ces relations à l’ensemble de la Francophonie et contribue à sa promotion.

L’OFQJ est un centre de compétence et d’expertise qui contribue aux politiques menées par les deux gouvernements dans le domaine de la jeunesse. À cet effet, il favorise la mobilité internationale des jeunes en mettant notamment en œuvre des programmes qui développent leur employabilité et leur capacité d’entreprendre.

Il peut jouer un rôle de conseil, d’accompagnement et d’intermédiaire entre les collectivités territoriales ainsi qu’entre les acteurs de la société civile. Il peut aussi entreprendre des activités de coopération franco-québécoise avec des pays tiers ou des organisations internationales.

Au Québec, en 2006, dans une volonté d’offrir aux jeunes adultes québécois un accès unique vers l’international, le gouvernement du Québec a entériné des actions concrètes afin qu’existe une réelle synergie entre les trois organismes de mobilité internationale jeunesse du Québec. En 2007, l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ), l’Office Québec-Amériques pour la jeunesse (OQAJ) et l’Office Québec Wallonie Bruxelles pour la jeunesse (OQWBJ) se sont regroupés pour donner naissance à LOJIQ - Les Offices jeunesse internationaux du Québec. L’offre québécoise en matière de mobilité jeunesse internationale a été complétée en 2009 par la création de l’Office Québec-Monde pour la jeunesse (OQMJ), également regroupé sous LOJIQ, qui ouvre aux jeunes adultes québécois les portes de l’ensemble l’Europe et de l’Asie, entre autres.