Prix LOJIQ Engagement citoyen 2013

Le hip hop comme vecteur de changement social

OQMJ – Vanessa Kanga est une jeune artiste passionnée et engagée dans son milieu. Elle a eu un rôle fondamental, voire central, dans la réalisation du Rendez-vous international de l’art engagé au Cameroun, une idée du Centre de développement pour l'exercice de la citoyenneté (CDEC) réalisé en collaboration avec LOJIQ et l'OFQJ France.

Cet événement citoyen réunissait des artistes de la relève de la scène urbaine dont des Québécois, des Français et des Camerounais. En utilisant le hip hop comme outil de base, Vanessa Kanga, coordonnatrice de projets du CDEC, a conçu des activités qui visaient une réflexion sur l’art urbain et l’engagement citoyen des artistes de cette discipline, l’échange interculturel et la réalisation d’une œuvre collective à l’institut Français de Douala. Le but ultime était de définir la culture urbaine en tant qu’élément essentiel de l’engagement citoyen des artistes et le partage d’expériences issues des pays représentés.

Pour le CDEC et Vanessa, le hip hop prête maintenant sa voix partout dans le monde aux plus démunis, afin de défendre les valeurs démocratiques, de liberté et la solidarité des peuples. « Il semble que nous ne sommes pas si différents que cela lorsqu'il s'agit de diffuser nos valeurs par le biais de la musique. Les enjeux restent les mêmes : ouvrir le débat social et mobiliser la population », souligne-t-elle.

Son implication couvre autant la participation citoyenne que la lutte contre les injustices sociales et les discriminations de toutes sortes. Elle a d’ailleurs produit un album à l’occasion de la journée internationale de la femme le 8 mars dernier réunissant 8 femmes issues du Cameroun, de Côte d’Ivoire et du Québec pour célébrer la femme forte et contemporaine.

Retour à la liste des lauréats